Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | June 25, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Juge, la République assassinée #1

22 mai 2015 |
SERIE
Le Juge, la République assassiné
ALBUM
Chicago-sur-Rhône - 1
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
13.99 €
DATE DE SORTIE
22/05/2015
EAN
2205073656
Achat :

Trente ans après son assassinat, Olivier Berlion revient sur la vie et la carrière du juge d’instruction François Renaud. Surnommé « le Shérif », ce magistrat atypique, ancien héros de la Résistance, avait la réputation d’être une grande gueule et un vrai noceur. Et enregistrait de beaux succès contre le grand banditisme à Lyon, véritable cité du crime dans les années 1960-70, où truands, membres du Service d’action civique, journalistes, prostituées, politiciens louches, policiers et juges se croisaient en permanence, complotaient entre eux et contre eux.

le_juge_image1Dans ce premier tome situé avant la naissance du fameux Gang des Lyonnais, on apprend à connaître le juge Renaud, personnage haut en couleurs dans une magistrature d’ordinaire feutrée et soumise, à la fois progressiste et réaliste, en tout cas déterminé à faire tomber les caïds, notamment ses anciens ennemis collabos reconvertis dans la pègre. Parfait héros de bande dessinée, qui plus est tout à fait réel. Avec un trait réaliste fort bien tenu, et une mise en couleurs directe maîtrisée, Olivier Berlion (Sales mioches, Lie-de-vin, Tony Corso, La Commedia des ratés, Le Kid de l’Oklahoma…) offre une belle plongée dans la fin des années 1960, détaillée et très crédible. Il en ressort à la fois un polar réaliste et un beau portrait biographique, dense et palpitant, d’un juge qui a marqué l’histoire criminelle du XXe siècle. Car la manière dont l’enquête sur son meurtre a été menée est encore aujourd’hui très contestée, révélant ainsi une collusion entre banditisme, justice et politique contre laquelle, justement, le Shérif luttait.

le_juge_image2

Publiez un commentaire