Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | March 29, 2017















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Premier Meurtre

25 octobre 2016 |
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
15.95 €
DATE DE SORTIE
31/08/2016
EAN
2756081086
Achat :

le_premier_meurtre_imageUn peu abusivement attribuée côté scénario au prolifique Neil Gaiman, Le Premier Meurtre est certes l’adaptation d’une de ses nouvelles mais c’est bien ici à une BD de P. Craig Russell que l’on a affaire. L’artiste est un fin connaisseur de l’oeuvre de Gaiman : Le Premier Meurtre date de 2002 (déjà paru en France chez Semic sous le titre Les Mystères du Meurtre) et, à l’époque, les deux hommes avaient déjà collaboré sur Sandman. Depuis Russell a également adapté Coraline et plus récemment L’Étrange Vie de Nobody Owens.

Ici, son travail de mise en scène est exemplaire. Au-delà de son dessin, très pur, et résolument classique, c’est par ses choix de découpage qu’il donne une profondeur inattendue à ce petit texte de Gaiman, un conte de Noël noir dans lequel un jeune Britannique en goguette à Los Angeles se retrouve à discuter, un soir dans la rue, avec un inconnu qui lui raconte l’histoire du tout premier meurtre, celui de l’ange Phanuel au paradis, et l’enquête qui s’en suivit menée par l’ange de la vengeance Raguel, bras armé de Dieu. Du Gaiman tout craché, pas simple à mettre en images, car le récit de l’inconnu se trouve faire subtilement écho à des événements vécus par le jeune narrateur dans l’autre « cité des anges ».

Russell excelle à semer des indices, jouer sur des rappels visuels, modifier le rythme du récit par les bulles de dialogue ou l’enchaînement des cases… Une science subtile, presque invisible à qui prendrait à tort l’art de l’adaptation pour une promenade de santé. Russell est un peu un spécialiste de l’exercice, également derrière des BD tirées d’Elric, l’oeuvre de Michael Moorcock, ou de contes d’Oscar Wilde. Cette nouvelle édition du Premier Meurtre, à retrouver chez Delcourt, a l’excellente idée de lui donner la parole en fin d’ouvrage, pour d’ultra-instructifs commentaires sur une vingtaines de pages qui lui permettent d’expliquer, avec beaucoup de clarté, ses choix de mise en scène. Bien plus qu’un vulgaire bonus : une vraie bonne raison de se plonger dans cet ouvrage.

Feuilletez des milliers de bandes dessinées gratuitement sur Sequencity

Publiez un commentaire