Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | July 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Rapport de Brodeck #1

15 juin 2015 |
SERIE
Le Rapport de Brodeck
ALBUM
L'Autre - 1
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
22.50 €
DATE DE SORTIE
10/04/2015
EAN
2205073850
Achat :

Dans un village de montagne aux confins de l’Allemagne, Brodeck est chargé de faire des rapports pour sa lointaine administration sur la faune et la flore, l’état des chemins, le niveau des eaux… Mais c’est un tout autre rapport que lui demandent d’écrire les hommes du village : celui de l’assassinat de l’Anderer, un étranger qu’ils ont éliminé sans aucune raison apparente et valable. En commençant le récit de ce crime atroce, Brodeck va entamer aussi ses propres mémoires et confessions, celle d’un survivant des camps.

le_rapport_de_brodeck_imageAprès Blast, on se demandait ce que pourrait produire d’aussi fort Manu Larcenet. La réponse est sous nos yeux, avec ce premier volume du Rapport de Brodeck, fort joliment édité. En adaptant le roman éponyme de Philippe Claudel, il poursuit son exploration de la face la plus sombre de l’être humain, faite de haine, de peur, de rejet de l’autre, et de détestation de soi-même. Car l’étranger assassiné n’était pas une menace comme les villageois ont voulu le croire, mais bien, par sa curiosité naturelle pour cette contrée reculée, un miroir de leur propre misère et de leur âme pourrissante. L’ombre de la guerre et l’odeur du sang planent encore sur ces hommes durs, qui se réfugient dans une solidarité clanique et incestueuse, tels des bêtes au fond d’une grotte, prêtes à sauter à la gorge du premier qui y entrera. Par de superbes pages silencieuses, des portraits mutiques et terrifiants, des séquences de tempêtes de neige ou d’envol d’oiseaux d’une beauté sauvage, un usage intelligent des noirs et contre-jours, Manu Larcenet déploie un vocabulaire graphique d’une grande puissance, dans des pages à l’italienne qui font souvent froid dans le dos. Abordant des thèmes extrêmement durs, et les interrogeant au plus profond, il s’approprie le roman originel pour le faire sien, et offre au lecteur une nouvelle grande oeuvre, extrêmement troublante.

 

Publiez un commentaire