Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | March 23, 2017















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Comics et patrimoine : notre sélection

15 juin 2015 |

grand_guerre_charlie8

Des intégrales ou suites d’anthologie à ne pas manquer, les derniers mois ont été riches en nouveautés en matière de comics.

La Grande Guerre de Charlie #8

Alors que la célèbre librairie parisienne Super-Héros vient d’exposer quelques originaux du grand-œuvre du duo Pat Mills/Joe Colquhoun, le label Delirium sort le huitième tome (sur 10) de La Grande Guerre de Charlie au titre sans équivoque, Le Jeune Adolf. Après la Somme, les tranchées d’Ypres, Passchendaele et les mutineries de 1917, on retrouve le jeune Charlie Bourne confronté à un caporal allemand du nom d’Hitler, déjà capable d’exhorter et d’endoctriner les troupes…

Toujours ultra-réaliste grâce à un travail documentaire d’exception et des encrages incroyablement précis, la série du duo britannique confirme son statut de classique de la BD en général, et du genre de guerre en particulier. L’équivalent d’un Tardi en France.

Par Pat Mills et Joe Colquhoun. Delirium, 22 €.

Johnny Red #2

johnny_red2

Moins connu, Johnny Red n’en reste pas moins une valeur sûre du genre de guerre. Autre BD, autre front et autre guerre : la Deuxième Guerre mondiale sur le front russe. Au milieu, le nerveux Johnny Redburn, pilote de chasse de la Royal Air Force, tout juste mis à pied après avoir tué un de ses supérieurs… Plus expérimenté et moins naïf, le jeune Johnny s’affirme ici parmi les Faucons. Il rejoint les Soviétiques, reconnaît les siens en plein combat aérien, terrasse les avions allemands au cœur de tempêtes de feu.

Moins réaliste ou authentique que La Grande Guerre de Charlie car moins documenté, Johnny Red est avant tout un récit de genre porté par des combats aériens nerveux, et un graphisme aussi brillant, fin et précis que dans l’autre série dessinée par Colquhoun. Du coup, ce que Johnny perd en réalisme historique, il le gagne en action, où l’héroïsme se conjugue au souffle épique de la guerre, dans la bonne tradition des récits d’antan. Et surtout, après un premier tome riche mais moins accessible, le tome 2 impose un ton spectaculaire haletant avant l’épisode final.

Par Tom Tully et Joe Colquhoun. Delirium, 22 €.

Flash Anthologie

flash_anthologie

Moins populaire que Batman ou Superman, Flash n’en reste pas moins un super-héros  incontournable. Alors qu’Urban Comics donne une nouvelle vie à ces héros de papier dans la collection Renaissance, l’éditeur se soucie en parallèle de mettre à jour la culture comics des lecteurs novices. Rien de mieux alors que cette anthologie regroupant 20 récits du personnage supersonique embrassant un large spectre chronologique, de 1940 à 2014. Tout commence naturellement par les origines, puis viennent les différentes incarnations du personnage, de Jay Garrick à Barry Allen (celui du Flash Renaissance) en passant par Wally West.

L’intérêt majeur de l’anthologie est de comprendre l’évolution et la genèse du héros même si, il faut bien le reconnaître, le niveau des récits est souvent inégal, autant en termes de scénario que de graphisme. Rien de surprenant pour l’amateur d’histoire des comics et même amusant pour le lecteur détaché, paré d’un œil critique. Mais le curieux souhaitant faire le point sur Flash trouvera là un ouvrage idéal, d’autant que chaque épisode, à l’image des autres anthologies Urban Comics, est contextualisé par des notes didactiques et claires. Inutile donc de s’en priver.

Urban Comics, 25 €.

Weird Science #2

weird_science2

Enfin, l’éditeur Akiléos vient de sortir le deuxième volet de Weird Science, une anthologie bimensuelle de science-fiction née dans les années 1950 au sein du label EC Comics. Au menu, 28 courts récits (moins de 10 pages en moyenne) aux titres évocateurs : L’Androïde, Le Planétoïde, Les Martiens, Le Glob est le meilleur ami du Knog !… conjuguant expéditions interstellaires, hybridations génétiques, créatures ou vaisseaux bizarroïdes et expériences scientifiques peu maîtrisées… L’inquiétant ou étrange Weird Science fait ainsi voyager dans une BD mainstream vintage, originale à l’époque, où dessin léché et narration un brin surannée révèlent une SF datée certes, mais toujours de qualité. Pour l’amateur de SF et le curieux d’histoire du 9e art.

Akileos, 27 €.

Publiez un commentaire