Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | January 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Reste du monde #1

29 avril 2015 |
SERIE
Le Reste du monde
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
18 €
DATE DE SORTIE
26/03/2015
EAN
2203087412
Achat :

Les vacances touchent à leur fin, dans cette belle région de montagne, pour Marie et ses deux fils. Les garçons se préparent à retrouver leur père, parti convoler avec une jeunette. Mais un orage s’annonce au-dessus des cimes. Et ce n’est pas un simple coup de vent : éclairs déchirant le ciel noir, tremblement de terre, comme les prémices d’une apocalypse. Le lendemain, les routes sont impraticables, les pâturages comme éventrés, les télécommunications impossibles. Et le village dans la vallée, seul refuge pour les survivants, est coupé du monde.

le_reste_du_monde_image1On attendait pas forcément Jean-Christophe Chauzy, pilier de Fluide Glacial et dessinateur amateur de romans noirs (Rouge est ma couleur, Petite nature, Bonne arrivée à Cotonou, La Guitare de Bo Didley), dans ce registre de science-fiction anxiogène. Pourtant, très vite, il emballe. Car en empruntant les ressorts dramatiques du « survival » – une famille luttant contre les éléments mais surtout contre les autres survivants perdant peu à peu leur humanité à mesure que la faim et le dénuement les tenaillent –, il ne se contente pas de reproduire des fictions efficaces mais déjà vues. Il s’attache, par la voix off de son héroïne, à brosser une psychologie fine des personnages, pour mieux faire comprendre aux lecteurs comment le meurtre et le pillage peuvent devenir choses presque naturelles lors de circonstances exceptionnelles. Les événements s’enchaînent selon une mécanique implacable, mais avec la lenteur nécessaire pour demeurer crédibles, et un recours équilibré au spectaculaire pour ne pas ennuyer. Le dessin est à la mesure de ce travail tout en nuances : décors fouillés et visages précis, composition de pages dynamiques et intéressant jeu sur la verticalité, couleurs lumineuses virant au gris cendre à mesure que l’horreur se développe. Un superbe album, qui fait froid dans le dos et qui s’achève sur un suspense terrible.

le_reste_du_monde_image2

Publiez un commentaire