Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Les + du Blog : ALAN MOORE 4/4

6 décembre 2006 |

Après avoir évoqué sa jeunesse dans une banlieue pauvre britannique, livré les clés et le message des Watchmen, disséqué le processus qui l’a amené à raconter les amours de Peter Pan avec Le Magicien d’Oz et Alice au pays des merveilles, Alan Moore s’enflamme pour son nouveau coup de foudre. Magique.

« JE PENSE M’AMUSER AUTANT AVEC LA MAGIE QUE JE ME SUIS AMUSE AVEC LA BD »

Qu’est-ce qui te motive à écrire aujourd’hui? Ressens-tu le besoin de faire autre chose, que tu n’as pas assez de temps à toi, que tu n’as pas envie d’écrire toute la journée ou de passer ta vie au téléphone?
Je me suis en quelque sorte retiré de la sphère des gens célèbres. Je ne donne pas beaucoup d’interviews. Je ne vais pas aux conventions. Je ne fais plus tout ça parce que, pour moi, ça n’a pas de sens. Les gens n’ont pas besoin de me rencontrer ou d’entendre mes interviews… Ne le prends pas mal, George! Si mes histoires sont suffisamment bonnes, c’est l’intérêt premier. Les gens me connaîtront à travers les histoires qu’ils liront. Ils le font depuis vingt ans déjà et me connaissent certainement au moins autant que certains de mes amis qui ne sont pas intéressés et ne lisent pas ce que je fais. Ils ne sont pas lecteurs de comics.


Portrait Alan Moore Il y a une interaction authentique avec les lecteurs à travers mes histoires. Mon esprit rencontre le leur. C’est la seule chose qui importe dans cette relation, d’autres choses pourraient d’une certaine façon la gêner et faire écran. Je suis avant tout un écrivain. C’est ce que je fais de mieux. J’aime manipuler les mots et les consciences en manipulant le langage. C’est ce qui m’a toujours intéressé. J’imagine que plus tard, mon activité principale sera toujours d’écrire. Il y aura des BD, mais probablement pas majoritairement. J’aimerais faire beaucoup d’autres choses. J’aime écrire des chansons.
Je viens de terminer un article formidable pour le magazine de magie Kaos, édité par mon ami Joël Biroco. Il s’agit d’un article intitulé « Les Anges Fossiles » qui sortira dans le numéro 15. C’est une critique du monde de la magie actuelle. Il dit que la magie moderne est pleine d’erreurs et qu’elle ne va nulle part. C’est assez militant. J’y règle mes comptes sur près de vingt pages. C’est assez complet. J’en suis très content. Kevin O’Neill va faire quelques illustrations pour l’accompagner, de façon à montrer notre sérieux concernant la beauté de la magie. On souhaite la représenter comme elle le mérite. C’est un domaine dans lequel je pense pouvoir avoir de l’influence. J’ai été important une première fois il y a vingt ans dans le monde de la BD. C’est bon.
Il y a bien évidemment d’autres choses que je pourrais faire, concernant la BD. Mais il me semble que j’ai bien plus à offrir dans le domaine de la magie, bien plus neuf. J’entrevois plein de choses à faire. La magie est à peu près dans le même état que la BD l’était dans les années 80. C’est un secteur à investir. Peu de choses résisteraient à une campagne motivée, avec un programme suffisamment puissant. Dans la BD, personne ne s’opposait à ce que je faisais dans les années 80. La voie était libre.La BD Je pense pouvoir m’amuser autant avec la magie. C’est donc une direction dans laquelle je souhaite m’investir. D’une façon artistique ou autre…
Je viens de recevoir des exemplaires de notre nouveaux CD, Snakes and Ladders. Je ne l’ai pas encore écouté, mais il a l’air superbe. Il y a aussi pas mal de choses que je pourrais faire là-dedans. Qui sait, je pourrais peut-être même faire un film? Peu importe si on le voit ou non. Je pourrais aussi me lancer dans la sculpture ou le tressage des paniers. J’ai plein de choses à faire, qui m’intéressent et que je pourrais faire bien mieux en prenant le temps d’y travailler. C’est mon objectif.
Il n’est pas question d’abandonner complètement la BD. J’ai toujours beaucoup de respect pour ce support et il y a encore tellement de choses à y raconter. Certainement pas dans la BD grand public, quand même. Ce marché sera toujours sous le contrôle des éditeurs et ces gens seront toujours peu recommandables. Cet état des lieux peut paraître sombre, mais il est juste. Si je refais desV__pour_Vendetta__le_film BD un jour, ce ne sera plus pour le grand public.
(… /…)
As-tu l’intention de voyager?
Surtout pas… Je ne voyage pas beaucoup. Je quitte très rarement mon salon. Pour moi, l’extrémité de la pièce est quasiment un pays étranger, où les usages sont différents, avec des timbres, des passeports et des monnaies étrangères. Je ne suis pas intéressé par le voyage. Dans ma tête, je suis omniprésent, tout autour du monde. Je ne suis pas souvent là où mon corps se trouve, je n’ai donc pas besoin de bouger. En plus, tout le monde vient me voir.
FIN

Extrait des Travaux extraordinaires d’Alan Moore par George Khoury et compagnie, traduction Jean Depelley, TwoMorrows Publishing, 176 pages, 29 euros (disponible en librairies spécialisées, Fnac, Makassar, ou directement sur le site web www.twomorrows.com).
© 2006 George Khoury and TwoMorrows Publishing.

Lire les autres dossiers : 1/4, 2/4, 3/4

Publiez un commentaire