Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 17, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Les plus du blog : COMICS

26 octobre 2006 |

Saudade, le Wolverine de Buchet et Morvan, c’est bien, mais après ? Sébastien Dallain, Directeur délégué chez Panini, répond et fait le point sur les parutions Marvel de l’année 2006 (345 titres) et celles de 2007 (lancement de l’intégrale de Preacher de Dillon et Ennis par exemple…).

« LES VENTES PANINI EN KIOSQUE ET LIBRAIRIE : DU 50/50 »

Buchet et Morvan publient un Wolverine. Ce n’est qu’un début ?
Oui. J’aimerais travailler par exemple avec Serge Le Tendre qui est très intéressé par les comics. Mais les grands auteurs attendaient de voir sortir les premiers volumes de la collection Transatlantique pour y croire. Je les comprends. J’en ai rencontré plusieurs en janvier-février 2004 et depuis, apparemment, il ne s’était rien passé. Morvan et Buchet ont dû attendre le feu vert de Marvel un an et demi. Pour nous aussi il était frustrant d’avoir en face de nous des auteurs européens qui trépignaient d’impatience. On ne savait plus quoi leur dire ! Aujourd’hui, Saudade est là. Et tout va repartir.



Des noms !
C’est un peu tôt. En attendant, nous sortirons l’an prochain B46K, une bande dessinée signée Manara racontant la vie de Valentino Rossi, le grand champion de courses moto italien.
Vous avez désormais la licence Vertigo. Quel va être votre cadence de publication ?
En décembre paraissent Y : The last man #3 * et Pride of Baghdad, une magnifique satyre politique signée Brian K. Vaughan et Niko Henrichon. Nous sortirons en 2007 une vingtaine de titres de cette filière adulte de DC Comics. Dont les deux ou trois premiers tomes de l’intégrale de Preacher, de Garth Ennis et Steve Dillon, édités en France par le Téméraire et introuvables depuis longtemps. Sortira également 100 Bullets #3 de Risso et Azzarrello suite des albums paruschez Semic. Nous éditerons également, toujours de Vertigo, Filth, WE3 et Transmet. Ainsi que Ex-Machine, Global Frequency et Planetary** de Wildstorm.
Vous venez d’exhumer Captain Britain d’Alan Moore et Alain David. D’autres bijoux annoncés ?
Nous en cherchons. Ce titre a été proposé par Olivier Jalabert et Jérémy Manesse. Il avait tout à fait sa place dans la collection Best of. Notre production est telle que nous pouvons nous permettre quelques paris comme cet album. S’il marche tant mieux, sinon ce ne sera pas grave.
À 25 euros c’est pas gagné !
Quand j’ai lancé l’idée des intégrales, personne n’y croyait. Les premiers titres de l’intégrale Spider-Man en sont à 40 000 en ventes cumulées. On réédite par tranche de 5 000. L’autre grosse vente est évidemment l’intégrale des X-Men. Par contre, Hulk se traîne et les 4F sont entre les deux. La collection Deluxe, superbe elle aussi, marche très bien à 25 euros.
Depuis quelques années vous investissez les librairies. Résultat ?
Si on ne tient pas compte des mangas, nous sommes à 50/50 entre les ventes en kiosque et celles en librairie. Un chiffre qui semble stabilisé. C’était un pari. En 1999, quand nous avons commencé à publier des albums en librairie, nous redoutions de perdre des lecteurs en kiosque. Nous nous sommes vite aperçus que les lecteurs de librairie, plus âgés, étaient des « nostalgiques » à pouvoir d’achat plus important qui désiraient retrouver les ouvrages qu’ils avaient lus gamins. Et les collectionner.
Pas question de délaisser les ventes en kiosque ?
Nous n’en prenons pas le chemin. Avez-vous vu le nombre de nos magazines ? Bien sûr, il se produit régulièrement des érosions sur certains titres. Nous relançons la machine en changeant la formule éditoriale. On remanie les programmes, les séries. Ainsi en mai 2005, Marvel Legends est devenu Marvel Icons. Aujourd’hui ce titre est une des trois meilleures ventes Panini en kiosque.
Vous avez relancé l’univers DC en France. Résultat ?
Comme pour l’univers Marvel il y a bientôt dix ans, nous avons cherché une cohérence au niveau des séries en lançant des magazines thématiques. Nous réalisons un très gros travail rédactionnel. Chaque revue comporte une préface et une postface. La première résume et remet en situation les épisodes du moment dans l’univers DC. La seconde parle des auteurs, de l’évolution des séries. Cela permet de guider le lecteur dans l’énorme production DC. Au bout d’une bonne année de parutions, on peut dire que DC attire un public un peu plus mûr que Marvel. D’où des ventes meilleures en librairie qu’en kiosque. Donc nous poussons les sorties en librairie et faisons évoluer nos fascicules en kiosque. Superman ayant de très bons résultats alors que Batman se traîne un peu, nous réfléchissons à une manière de mixer les magazine Batman et Batman-Superman.
Superman est votre meilleure vente en kiosque ?
Non. C’est DC Universe qui publie actuellement Green Lantern, la JLA, Flash et Teen Titans. Extraordinaire, non ?
—–

* Dont les deux premiers tomes sont parus chez Delcourt.

** Dont les deux premiers tomes sont parus chez Semic.


Lire un autre dossier

Publiez un commentaire