Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 13, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Les repas vus par les dessinateurs du « New Yorker »

2 novembre 2016 |

ny_appetotAprès des compilations de dessins du New Yorker autour de la vie de bureau ou de famille, les éditions Les Arènes se penchent sur le fabuleux fonds du magazine américain — fondé en 1925 — pour en tirer un épais recueil (192 pages) autour des plaisirs de la table. « Une image simple, résumant un monde de satire sociale et d’ironie dans un petit rectangle de quelques centimètres » : c’est, selon le traducteur et adaptateur Jean-Loup Chiflet, la particularité de ces oeuvres exhumées dans les archives du journal.

Au menu, une balade un brin cynique au supermarché (« D’après toi, lequel est le maïs OGM ? », demande une cliente à sa voisine devant un énorme épi, dans un dessin de Joe Dator — voir ci-dessous) ou à la boucherie (« C’est du porc, madame, la viande du cochon. Ça remplace très bien le tofu », lance l’homme de l’art à une acheteuse circonspecte, sous le crayon de David Sipress ; un repas d’enfant enrobé de ketchup (par Edward Koren) ; ou encore ce client d’un restaurant qui réclame « juste un petit peu d’attention » au serveur (par Christopher Weyant). Les styles en noir et blanc cohabitent, liés par l’humour anglo-saxon, souvent pince-sans-rire. Un ouvrage plaisant à picorer.

——————————–

The New Yorker – Bon appétit !
Traduction et adaptation par Jean-Loup Chiflet.
Les Arènes, 27€, le 19 octobre 2016.

———————————-

ny_3

 

ny_2 ny_1

Publiez un commentaire