Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | March 26, 2017















Retour en haut de page

Haut de page

One Comment

« L’Homme au landau » : Jacques Lob célébré

16 novembre 2015 |

201509-l_homme-au-landau_cImpossible de passer à côté si vous entrez dans une librairie où trône l’écrin. Avec sa couverture rose et verte un peu délavée, elle vous fera forcément de l’œil. C’est l’éditeur Cornélius qui publie ce bel objet : une intégrale consacrée à Jacques Lob, le scénariste – mais aussi dessinateur ! – connu pour son travail sur le Transperceneige avec Jean-Marc Rochette ou Superdupont aux côtés de Marcel Gotlib. Alors certes, Lob a beaucoup scénarisé. Pour Hara-Kiri, Tintin et Spirou, Vaillant et surtout Pilote jusqu’en 1988. Mais l’auteur, seul scénariste à avoir jamais été récompensé par le Grand Prix de la ville d’Angoulême (en 1986), a aussi dessiné des parodies de SF et de super-héros.

On peut les (re)découvrir dans cette formidable intégrale L’Homme au landau (L’Echo des Savanes de 1975 à 1977) et autres histoires… Dès les premières planches, l’humour et l’esprit Lob, noir et caustique, s’incarnent sous les traits de « l’homme-enfant qui n’a pas de cœur », coincé dans son landau de bébé, séduisant autant qu’il malmène ses compagnes ou mamans d’infortune, toujours promptes à satisfaire ses fantasmes. Mais lui, sadique et obsédé, préfère soumettre avant de s’apitoyer pour mieux attendrir et rejouer la dialectique du maître et de l’esclave. Plus loin, dans Batmax (1981), le jeune Maxime Poupard, bambin métamorphosé en héros masqué, tente de dissuader les prétendants de sa mère… Côté SF et parodie, Les Aventures de Roger Fringant reprend Flash Gordon à la sauce Lob, avec une désarmante et hilarante (fausse) naïveté.

Humour très corrosif donc, qui distille parfois son petit malaise, splendide trait fin, passionnante préface de Jean-Pierre Mercier… On s’enthousiasme de redécouvrir au détour de strips un auteur au talent unique dans des histoires aux ressorts freudiens, où « le rire moqueur » se conjugue à « l’émotion » et à « une pointe de mélancolie ». Les amateurs auront d’ailleurs l’occasion d’admirer les planches du maître, mort en 1990, dans le cadre notamment du festival BD Boum à Blois, jusqu’au 16 janvier 2016.

________________________

L’Homme au landau et autres histoires….
Par Jacques Lob.
Cornélius, 25,50 €, août 2015.

________________________

201509-l_homme_au_landau_1201509-l_homme_au_landau_3

Commentaires

  1. Une vision atypique de la sexualité masculine… Je ne la partage pas vraiment, mais je dois reconnaitre que Lob fut un précurseur de la mode du cocooning.

Publiez un commentaire