Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | April 20, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Lincoln #9

10 janvier 2018 |
SERIE
Lincoln
ALBUM
Ni Dieu, ni maître - 9
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
12 €
DATE DE SORTIE
07/12/2017
EAN
2888907429
Achat :

Lincoln sort de sa tombe et tape la discute avec Dieu et le diable en personnes. Il lui faut une bonne petite aventure pour se remettre d’aplomb. Direction le port du Havre en 1920. Là-bas, il fait la connaissance d’un rital qui a vu la révolution, la grande, celle des Russes. Et dans la tête de Medoro, ça a fait tilt. Il veut faire la même chez ces capitalistes d’Américains… Bon, Lincoln ne sait pas au juste ce qu’est une révolution mais l’idée le botte bien. Quelques verres plus tard, les deux anarchistes en herbe rejoignent Oncle Sam pour lui faire bouffer du pavé.

album-page-large-34303Ça boit, ça mange et ça refait le monde dans ce 9e tome des aventures de Lincoln, Ni Dieu ni maître. En bout de mire, la révolution, la grande, celle des Bolcheviks, pas celle des petits bourgeois de Français qui ont « niqué » le peuple… Un programme réjouissant qui fleure bon l’anarchie dans tous les sens du terme. Débonnaire, inconscient et alcoolique sur les bords, mais toujours affuté intellectuellement (« la révolution à coups de baffes »), Lincoln vadrouille au Havre dans ses bars préférés (les bien nommés Edith, Kokor et Riff Reb’s), fomente une révolution avec les macaronis et se fait un encapuchonné du Klu Klux Klan ou un politicien véreux au détour d’une rue de New York. Mais surtout, Lincoln remporte la palme du plus grand anarchiste de tous les temps. Bons mots et bonnes vannes, situations foireuses mais hilarantes…

Sous ses faux airs vulgaires, l’album met aux prises les bourgeois et les prolos, les immigrés et les fachos et quelques idéologies un peu dépassées. En chef-d’orchestre boiteux, l’inénarrable Lincoln, qui picole et fréquente les bordels au lieu de faire le coup de poing. Voilà un album souvent drôle, à l’ambiance légère et plutôt futé dans ses dialogues, servi par les crayons vifs et pleins d’humour de Jérôme Jouvray. Une BD de bon vivant en somme.

Publiez un commentaire