Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 9, 2016

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

L’Inversion de la courbe des sentiments

28 juin 2016 |
SERIE
L'Inversion de la courbe des sentiments
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
26 €
DATE DE SORTIE
16/06/2016
EAN
2754811982
Achat :

Un homme se glisse hors du lit de sa conquête, rencontrée sur Internet. Il se ballade dans Paris, s’énerve sur des touristes et rentre chez lui. Son ex débarque, l’ambiance n’est pas au top. Dans sa vie professionnelle non plus les choses ne vont pas très bien. Voilà la situation assez morose que nous dépeint Jean-Philippe Peyraud avant de déployer une enquête façon polar afin d’inverser « la courbe des sentiments ».

lnversion_de_la_courbe_des_sentiments_imageCe qui est intéressant dans cette bande dessinée c’est la peinture des usages de notre société moderne : accrocher des cadenas sur les ponts, fumer la cigarette électronique, utiliser un site de rencontres, consommer de la coke. Tout est vrai, réel et mérite qu’on en parle. À l’opposé des deux intrigues qui conduisent le récit de manière artificielle, ce qui est revendiqué par l’éditeur qui annonce un « récit vaudeville ». Les effets de surprise fonctionnent mais révèlent trop leur mécanique. Le trait vif, parfois anguleux, les aplats géométriques et les couleurs très franches forment un ensemble maîtrisé mais la poésie, que l’auteur convoque, ne réside que dans les situations (le personnage regarde le ciel, la Seine, les toits de Paris) et pas dans son univers graphique.

Du coup, on ne peut pas dire que la BD n’est pas efficace et que certain y trouveront du plaisir mais d’autres ressentiront de l’ennui devant la multiplication des personnages et la construction caricaturale du film chorale. Jean-Philippe Peyraud a un talent manifeste mais on aimerait qu’il nous emmène dans un univers plus sobre, plus sincère.

Feuilletez des milliers de bandes dessinées gratuitement sur Sequencity

Publiez un commentaire