Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 15, 2019















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Sélection Comics – Brink

2 août 2019 |

brink-couvLa Sélection Comics vous propose un focus sur un titre anglo-saxon qui vous sortira de la routine super-héroïque. Zoom sur la bonne surprise de l’été, en provenance du magazine britannique 2000 AD, via l’éditeur français Akileos : Brink. Un polar de science-fiction habile, sérieux, riche et palpitant, par Dan Abnett et INJ Culbard.

Et vous le hasard, vous y croyez ? Bridget Kurtis, l’héroïne flic de Brink pas trop, même si elle a appris à vivre avec cette coïncidence qui fait marrer tout le monde : de tous les coéquipiers possibles sur le Brink – la flotte de stations spatiales qui héberge ce qu’il reste de l’espèce humaine après que la Terre trop polluée ait été déclarée inhabitable – il a fallu qu’elle hérite d’un dénommé Brinkmann, dit Brink. Par contre, sur le fait que tous les tarés des quatre coins du Brink s’entichent simultanément des mêmes sornettes apocalyptiques, là, Bridget, elle croque pas. Il se trame un truc pas net du côté des sectes et elle tirera tout cela au clair, même si cela suppose de prendre de fieffés risques dans le nid de vipères qu’est le Brink.

Via de petits cartouches informatifs disséminés au gré des cases, habile procédé qui allège les dialogues en expositions lourdingues, on en apprend ainsi beaucoup au fil de la série sur le Brink. Son écosystème a été soigneusement pensé dans ses moindres implications par le scénariste Dan Abnett, spécialiste du space opera (il a officié chez Marvel sur Les Gardiens de la Galaxie et Nova…) et le dessinateur INJ Culbard. Organisation sociale (le Brink a reproduit les inégalités qui existaient sur Terre entre possédants et trimards), administrative (les grosses corporations sont ici maîtresses), policière… Tout a été conçu avec l’application maniaque des grands bâtisseurs de mondes fictionnels. D’autant plus remarquable que Abnett et Culbard s’en tiennent à de la hard SF, celle qui se veut la plus prospective et plausible possible (même si c’est assez terrifiant de se dire cela) et donc la plus difficile à faire tenir debout.

brink-image3

 

brink-image4Pas d’aliens ni d’éléments outrageusement fantastiques au menu, même si les auteurs ne s’interdisent rien et que au dessin INJ Culbard, habitué des adaptations de Lovecraft (Dans l’abîme du temps, Les Montagnes hallucinées), s’autorise carrément des embardées psychédéliques flippantes. C’est que sur le Brink, tout le monde ou presque consomme une drogue légale, le nudge, gracieusement fournie par les autorités pour booster le moral de la population. Les idées noires viennent vite à bord de ces arches de Noé surpeuplées sans grande promesse d’amélioration des conditions de vie.

Difficile à la lecture de Brink de ne pas songer aux grandes fresques spatiales claustrophobes que sont The Expanse ou Battlestar Galactica, qu’Abnett a d’ailleurs participé à adapter en BD. On en retrouve la dimension opératique mais Dan Abnett n’oublie pas non plus de soigner le volet polar de cette histoire, offrant à son héroïne et à ceux qui gravitent autour d’elle une enquête passionnante à démêler, avec infiltrations sous couverture et plongée dans les bas fonds de plusieurs « Habitats », comme on appelle les stations. Une ambiance film noir d’autant plus séduisante que Cublard adopte une belle palette de couleurs vives à rebours de l’esthétique chromée ce qu’on l’on attendrait dans ce genre de productions, plus proche de ce que faisait Marcos Martin sur The Private Eye.

brink-image2Originellement publiées dans le magazine britannique 2000 AD, les 270 pages qui composent le premier arc et sont proposées par Akileos en un seul gros volume, se suffisent à elles-mêmes. Les deux auteurs n’excluent néanmoins pas de donner une suite à cette aventure et ouvrent dans le dernier chapitre des pistes qui donnent envie d’explorer à nouveau avec eux ce foisonnant univers. Franchement, ils auraient tort de s’en (et de nous en) priver.

______________________

Brink.
Par Dan Abnett et Ian Culbard.
Akileos, 280 p., 29,90 €, juin 2019.

______________________

brink-image1

Publiez un commentaire