Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 23, 2019















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Cash Cowboys

5 août 2019 |
SERIE
Cash Cowboys
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
22.50 €
DATE DE SORTIE
28/06/2019
EAN
2803635933
Achat :

Darkwater est une société de sécurité privée, spécialisée dans les zones de guerre et la protection des très hautes personnalités. Client principal : l’administration américaine. Profil de ses mercenaires : ex-CIA, ex-Mossad, ex-SAS. Zone d’action : partout où ça chauffe, Irak et frontière mexicaine, par exemple. L’agent Sam Hicks est chargé d’infiltrer cette firme, avec l’aide d’une autre agent double, Umata. Mais dans quel but ? Et pour le compte de qui ? Et s’ils avaient été balancés dès le départ ?

cash-cowboys_image1Ouvertement inspiré par le cinéma américain, quelque part entre Inglorious Bastards, Ocean’s  Eleven et The Expendables, ce Cash Cowboys emprunte toutes les astuces narratives qui rendent ce type de divertissement haletant : des scènes d’action balèzes, des dialogues ironiques et une construction en flashback pour créer la confusion dans l’esprit du lecteur-spectateur. Qui trompe qui? Qui roule pour qui? Le procédé fonctionne à merveille, si ce n’est qu’il paraît parfois un brin forcé, surtout sur la longueur, plus de 200 pages tout de même. Même effet avec le design : comme souvent, Amazing Améziane (Clan, Muhammad Ali, Desperado Housewives, L’Atelier des gueules cassées…) calque le visage des ses personnages sur celui d’acteurs, ici de Lee Van Cleef à Leonardo di Caprio, ce qui a tendance à figer les expressions. Malgré donc quelques longueurs et répétitions d’effets de style, ce gros album assure l’essentiel, à savoir un thriller guerrier à grand spectacle et à gros gunfights, dans un registre finalement assez rare en bande dessinée, c’est-à-dire avec un soin du détail et un point de vue pas si décérébré.

cash-cowboys_image2

Publiez un commentaire