Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

La Grande Évasion – Void 01 ***

27 décembre 2012 |

picto-critique-V3-2la_grande_evasion_void_01_couvPar Sean Phillips et Herik Hanna. Delcourt, 13,95 €, octobre 2012.

Après une première aventure désertique convaincante (Biribi) et une balade mitigée dans un dédale (Le Labyrinthe), La Grande Évasion revient avec un bel exercice de style de science-fiction. la_grande_evasion_void_01_image1Le principe de cette série concept est respecté : un lieu, un ou plusieurs hommes tentant de s’en évader, et le suspense jusqu’au bout. Ici, c’est un condamné essayant de fuir d’un vaisseau carcéral à la dérive, dirigé par un militaire devenu fou…

Entre Alien et Shining, ce Void 01 navigue avec aisance dans la BD de genre, et le schéma pourtant délicat du pauvre type poursuivi par un tueur fou, dans le décor lugubre d’une navette spatiale abandonnée. Car le scénariste Herik Hanna (qui est de tous les bons coups des concepts échafaudés par David Chauvel: 7 détectivesLe Casse – L’Héritage du Kaiser) choisit bien ses effets pour créer une ambiance pesante et déliquescente et ménage un beau suspense jusqu’à la dernière page. D’un bain de sang dans le vide intersidéral, il parvient même à porter son conte horrifique vers une certaine poésie galactique. La réussite de l’album tient aussi au sombre et superbe dessin du Britannique Sean Phillips, accolyte récurrent de Ed Brubaker (Fatale), qui trouve dans le grand format franco-belge la place idéale pour laisser parler ses ombres et son trait charnel. Laissez-vous happer par le vide !

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

la_grande_evasion_void_01_image2

Commentaires

Publiez un commentaire