Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

4 Comments

Louve #1 *

10 novembre 2011 |

picto-critique-V3-1raissa_couvPar Roman Surzhenko et Yann. Le Lombard, 11,95€, le 4 novembre 2011.

Après un spin-off de Thorgal correct mais pas transcendant (Kriss de Valnor #1), voilà le premier épisode de Louve, les aventures de la fille du Viking inventé par Jean Van Hamme et Gregoz Rosinski.

INT_LOUVE_01_FR_PG03_48.inddLes auteurs originaux ont laissé la place à Roman Surzhenko et à Yann – le scénariste des excellents Innommables, mais aussi des moins enthousiasmants XIII Mystery : Little Jones, Mezek ou encore Gastoon). Ils mettent en scène la petite Louve, brunette intelligente, capable de communiquer avec les animaux. Volontaire et solitaire, elle se retrouve mise à l’écart par les enfants du village. Sauvant une louve (et elle-même) de la cruauté des garçons de son âge, elle suit la bête et s’engage à lui restituer sa position de chef au sein de la meute…

L’histoire aurait pu être attachante, elle se montre hélas ennuyeuse. Trop de redites par rapport à la série-mère (on se sent plongé dans un mix de L’Enfant des étoiles et d’Aaricia, qui racontent les enfances de Thorgal et de sa femme), et surtout un parti-pris scénaristique risqué : Yann fait dialoguer Louve et les loups. Cela se révèle longuet, bavard, et surtout sonne faux. Le dessin de Roman Surzhenko rappelle celui de Rosinski, avant qu’il passe à la peinture directe. Soigné mais d’un classicisme achevé, il ne parvient pas à rendre passionnante cette incursion de la petite Louve en milieu animalier.

INT_LOUVE_01_FR_PG03_48.indd

bouton_nbd
Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr

Commentaires

  1. jean-rene

    si vous n’aimez pas, i,utile de dégouter les acheteurs et lecteurs…certes, l’histoire n’est pas à la hauteur de la série mére, pour autant elle se laisse lire agréablement.

    moi je mets 2,5 de satisfaction

  2. jean-rene

    si vous n’aimez pas, i,utile de dégouter les acheteurs et lecteurs…certes, l’histoire n’est pas à la hauteur de la série mére, pour autant elle se laisse lire agréablement.

    moi je mets 2,5 de satisfaction

  3. Olga

    Trop pourri comme album, scénario sans idée et dessin mauvaise copie de Rosinsky, c’est du Canada Dry, une contrefaçon, un ersatz.

  4. Olga

    Trop pourri comme album, scénario sans idée et dessin mauvaise copie de Rosinsky, c’est du Canada Dry, une contrefaçon, un ersatz.

Publiez un commentaire