Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

One Comment

Maurice Rosy est mort

24 février 2013 |

Le scénariste et dessinateur Maurice Rosy est décédé le 23 février, à l’âge de 85 ans.

rosyNé en Belgique en 1927, ce proche de la chanteuse Barbara fut pris en affection par Yvan Delporte et Franquin. Puis embauché par Charles Dupuis en 1954 comme « donneur d’idées ». Graphiste touche-à-tout, Maurice Rosy devient une sorte de directeur artistique, tout en écrivant des scénarios. Il collabore avec Franquin pour Spirou et Fantasio (Le Dictateur et le champignon, Les Pirates du silence), avec Jijé (Jerry Spring). De 1954 à 1969, il écrit les aventures de Tif et Tondu pour Will, et crée le personnage de M. Choc. L’artiste imagine aussi un mini-récit pour Jean Roba, mettant en scène un chien et un petit garçon — Boule et Bill, bien sûr —, et lance Bobo avec Pol Deliège. Dans les années 70, il s’était orienté vers le dessin de presse, la publicité et l’illustration.

Photo © DR.

Votez pour cet article

rosy_2

Commentaires

  1. Maël R.

    Rosy est un très grand, il était âgé et sa mort n’a rien d’étonnant, mais c’est une disparition importante, un pan d’histoire.

    Il n’était pas important que par sa participation à une certaine époque de la BD franco-belge, c’était vraiment un très bon scénariste. Il lui doit notamment « Le dictateur et le champignon », délirant album de Spirou où le métamol apparu sur fond de révolution sud-américaine… Son chef d’oeuvre reste « Le Grand combat », un Tif et Tondu majestueux où son récit incroyablement rythmé mêle onirisme et aventure et permet à Will de déployer tout son talent.

    Rosy avait un dessin intéressant, qui se déploya surtout dans le livre pour enfant, mais qui servi aussi un certain nombre de bandes dessinées, et mériterai d’être redécouvert. Son Bobo était également intéressant, bien moins lisse que celui de Deliège, jouait sur les cadres, explosait la bande, précurseur dans le Spirou des 60′ !

    S’il a réalisé des série très classiques, Boule et Bill en est l’exemple parfait, il n’a jamais perdu son côté expérimental. Il y a une planche totalement hallucinante publiée dans Spirou en 1966, devenue mythique tant elle va loin dans une recherche formelle et langagière… D’un point de vue plus personnel, sa courte série « Planète Pomus », un récit délirant et très poétique publié dans Spirou en 1970, m’a beaucoup marqué et il me semble qu’elle devrait aussi être remise en avant.

    Pour découvrir un peu plus de ces diverses facettes, il y a un sujet sur bulledair on l’ont peu voir la fameuse planche expérimentale, des originaux, un petit truc sur sa participations à Astrapi… Et ça risque de continuer à se nourrir durant les jours à venir…
    http://www.bulledair.com/index.php?rubrique=sujet&sujet=2544

Publiez un commentaire