Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 11, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Medina #1 **

5 octobre 2010 |

medina_couvpasmalPar Yacine Elghorri et Jean Dufaux. Le Lombard, 13,50 €, le 24 septembre 2010.

Une cité dans le désert. Des humains qui y survivent tant bien que mal. Reclus, fatigués, désespérés. Et dehors, des bestioles, ignobles, de toutes tailles et de toutes formes, mais avec un point commun : elles tuent les hommes ou les contaminent pour qu’ils se transforment eux-mêmes en créatures de cauchemar. Au milieu de cette guerre sans fin : un soldat intrépide, une tueuse sans scrupule, et une jeune femme, enceinte malgré elle d’un hybride…

medina_imageDe la SF pur jus. Entre Mad Max (pour l’esthétique désertique et post-industrielle), Alien (pour le design hautement anxiogène des monstres) et Battlestar Galactica (pour la thématique d’un salut possible dans l’hybridation des deux races ennemies), voici Medina, une trilogie imaginée par Jean Dufaux. Des références que le scénariste de Murena et Djinn assume totalement, les citant en préface. Il dit avoir voulu faire une BD centrée sur l’action, avare de textes et laissant la place à la bagarre. De ce point de vue, c’est réussi. Le dessin de Yacine Elghorri (Factory), sous l’influence conjointe de Moebius, Otomo et Bilal, est à l’unisson. Très à l’aise dans les combats et dans les gros plans, il l’est un peu moins dans les cases de décors, souvent un peu vides. L’ensemble forme donc un premier tome de bonne tenue, mais un peu rétro et pas suffisamment original pour déclencher un franc enthousiasme. La faute sans doute à ses références SF, incontournables mais sans doute un peu datées.

bouton_nbd Achetez Medina T1 sur Fnac.com
Achetez Medina T1 sur Amazon.fr

Commentaires

  1. Francis Pincemoi

    Bwwwuhh, on dirait du Soleil-Delcourt… plus glauque et violent tu meurs!! Raymond Leblanc doit se trourner dans sa tombe, le pauvre…

  2. Francis Pincemoi

    Bwwwuhh, on dirait du Soleil-Delcourt… plus glauque et violent tu meurs!! Raymond Leblanc doit se trourner dans sa tombe, le pauvre…

Publiez un commentaire