Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | July 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Minimalisme et prostitution au menu de la Petite Bédéthèque des savoirs

24 janvier 2017 |

 Zoom sur deux titres de la collection La Petite Bédéthèque des savoirs du Lombard, autour de sujets bien différents le minimalisme et la prostitution.

album-cover-large-30459« Less is more », tel serait le leitmotiv du minimalisme, mouvement et concept d’avant-garde artistique. C’est Christian Rosset (théoricien de la BD, entre autres) et Jochen Gerner (illustrateur pour Le 1, New-York Times, Le Monde, et auteur de plusieurs BD à L’Association, dont RG autour de Tintin) qui s’associent pour éclairer les lanternes d’un lecteur peu rompu aux joutes formelles.

Christian Rosset convoque ainsi Erik Satie et son goût du dépouillement, les compositeurs de musique répétitive – Terry Riley, Steve Reich, Philip Glass – des cinéastes, du Finlandais Ari Kaurismäki au Hongrois Belà Tarr, ou encore les collages d’artistes comme Marcel Duchamp. Truffé de dates, de références, de maximes fulgurantes et d’anecdotes, l’ouvrage instruit et surprend. Et Jochen Gerner, adepte d’épure formelle toujours en quête de motifs nouveaux, revendique ici un esprit minimaliste (l’art de dire beaucoup avec peu) par son trait simple mais pas simpliste, illustrant avec force symboles et pictogrammes l’érudition de son compère.

Si l’ouvrage intéressera le curieux, il souffre toutefois d’un texte dense et de petites planches saturées, pas forcément adaptés au format  proposé (« BD érudite de poche »). D’où une impression générale de léger fouillis, pour un résultat pas toujours accessible. Lecture en continu à éviter, donc.

minimalisme_album-page-large-30459

album-cover-large-31028Dans la même collection, c’est une Histoire de la prostitution qui est proposé par le philosophe Laurent de Sutter et la dessinatrice Agnès Maupré (Le Chevalier d’Eon, Milady de Winter). Là encore, le texte fourmille de références sur le plus vieux métier du monde. On y découvre le statut de la prostitution dans son rapport à l’Église et celui des prostituées mésopotamiennes dans le code d’Hammourabi, la tolérance de l’Espagne, le succès des maisons closes, le difficile encadrement législatif et la possibilité de l’abolitionnisme. Toutes les époques et tous les personnages qui comptent sont présentés (on pense à Marthe Richard, Léon Blum), mais aussi les combats et le regard des sociétés. Là encore, des clés historiques éclairent un objet fascinant et clivant, loin des clichés et des jugements, pour mieux le désacraliser et en saisir les enjeux contemporains, grâce aux analyses de Laurent de Sutter, une autorité intellectuelle reconnue.

Agnès Maupré illustre l’ensemble de son trait fin habillé de couleurs séduisantes, le découpage alternant dialogues, mises en scène et voix-off. Un choix qui a le mérite de rythmer des textes longs et denses. Encore une fois, rigueur de la pensée, enthousiasme et richesse des informations sont de mise mais, sans doute, au détriment du didactisme. À lire si le sujet vous interpelle.

prostitution-album-page-large-31028

                                         

Le minimalisme. 
Par Christian Rosset et Jochen Gerner.
La Petite Bédéthèque des savoirs, Le Lombard, 10 €, octobre 2016.

Histoire de la prostitution.
Par Laurent de Sutter et Agnès Maupré.
La Petite Bédéthèque des savoirs, Le Lombard, 10 €, octobre 2016.

                                      

 

Publiez un commentaire