Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Noël 2011 : sélection intégrales (2/2)

16 décembre 2011 |

Suite de notre sélection d’intégrales BD, parfaits cadeaux de Noël pour petits et grands (lire la première partie ici).

noel2011_integrales_alecAlec

Par Eddie Campbell. Çà et là, 32 €.

Voilà une oeuvre unique et hors du commun, un monument de la bande dessinée autobiographique, mais pas seulement. Alec, c’est le jumeau de papier de Eddie Campbell, dessinateur britannique né en 1955 et qui narre ici son parcours les difficultés de s’imposer dans l’art et la bande dessinée. Sur des centaines de pages, éditées dans différentes revues pendant des années, Alec/Eddie trimballe sa silhouette dégingandée de petits boulots en Angleterre à une histoire d’amour en Australie, vit au rythme de la maigre scène BD alternative d’outre-Manche, avant de rencontrer Alan Moore, qui lui confiera le dessin de From Hell. La consécration. Mais attention, au fil des quatre volumes réunis ici (La Bande du King Canute, Comment devenir un artiste, Graffiti Kitchen, L’Affaire du trompinoptère), enrichis d’histoires courtes dont plusieurs inédites, Eddie Campbell ne fait pas dans le chronologico-nombriliste. Il met en scène une intelligente comédie humaine, grâce à un trait d’une élégance rare et des textes brillants. D’un abord plutôt austère, ses pages se révèlent tour à tour drôles, instructives, caustiques ou poétiques. Mais à chaque fois, ce sont des petits bijoux de bande dessinée. Cette intégrale de 640 pages est donc l’écrin idéal d’un véritable trésor, en compétition au prochain Festival d’Angoulême.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr

noel2011_integrales_wollodrinWollodrïn

Par Jérôme Lereculey et David Chauvel. Delcourt.

Très beau diptyque d’heroic fantasy, dont les deux tomes sont sortis cette année (lire la critique du premier tome), Wollodrïn se voit offrir une jolie édition pour les fêtes : un volume unique en noir et blanc, pour bien profiter du trait charnu et puissant de Jérôme Lereculey (dont on a pu voir une expo à Saint-Malo, au dernier festival Quai des bulles). Une bonne occasion de relire, sous un jour nouveau, cette aventure qui met en scène un groupe étonnant de guerriers et voleurs à la recherche d’une enfant kidnappée par des orcs révoltés. Un scénario qui évoque autant les séries concept 7 ou Le Casse, ce qui n’est guère étonnant puisque c’est David Chauvel qui est ici aux commandes, avec maestria. Une belle et dense saga donc, qui compte son lot de surprises et de séquences bigrement spectaculaires.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr

noel2011_integrales_lampilPauvre Lampil.

Par Willy Lambil et Raoul Cauvin. Dupuis, 39 €.

Créée dans les années 1970, cette série de gags atypique était une forme de respiration dans les pages « Carte blanche » deSpirou pour les créateurs des célèbres Tuniques bleues. Une façon de couper court au rythme soutenu que leur imposait le succès de leur série principale, et surtout un drolatique témoignage de ce que pouvait être le quotidien d’un auteur de bandes dessinées. Alter ego de son dessinateur, ce pauvre Lampil travaille pour les éditions Dupuis, dans l’ombre des grands noms comme Franquin ou Walthéry. Il bosse dur (quand sa femme ne lui demande pas d’aller faire les courses) mais lui et son personnage de kangourou peinent à séduire les foules, et surtout son grand patron, qui lui refuse systématiquement une augmentation. Entre son cholestérol et le manque de reconnaissance, il déprime sévère ! Originale et attendrissante, cette série jouit d’un ton peu commun dans la BD de ces années-là et demeure un bel exemple d’autofiction dans le milieu du 9e art. Ce que ne manque pas de souligner Dupuis qui regroupe en un gros volume l’intégralité des albums et des gags parus dans Spirou.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr

noel2011_integrales_sibyllineSibylline

Par Raymond Macherot. Casterman, 25 €.

Désarmante Sibylline. A la fois charmante, prétentieuse et donc, avouons-le, un brin tête-à-claques, la souris créée en 1965 par Raymond Macherot se voit consacrer une intégrale par Casterman. Pour la première fois, ses admirateurs pourront lire toutes ses aventures, dont certaines n’ont jamais été publiées en album. Dans ce premier volume (l’intégrale en comptera cinq), on voit la bestiole – accompagnée de son fiancée Taboum – faire chanter le chat Pantoufle ou sauver un moineau des serres de redoutables corbeaux. Des historiettes animalières craquantes, au dessin vif prisé d’Hergé (« Raymond Macherot est l’égal de Walt Disney dans sa manière de camper le caractère des animaux », assura le père de Tintin en 1975). On regrettera toutefois le caractère succinct de la biographie de l’auteur, en début d’ouvrage. En sa mise en page peu fluide, pas assez explicative – on trouve ainsi une interview de l’auteur Albert Weinberg, créateur de Dan Cooper, sans que soit précisé qui il est. Un manque de soin regrettable, mais qui n’ôte pas une once de plaisir à la lecture d’une série certes un peu datée, mais toujours rafraîchissante.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez -le sur Amazon.fr

Publiez un commentaire