Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 16, 2018















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Nos BD jeunesse pour l’été : spécial île déserte

30 juillet 2018 |

Pour bien préparer vos valises de BD pour les vacances, BoDoï vous propose une série de sélections par genre, parmi les bandes dessinées sorties ces derniers mois. Après le polar, la comédie, l’érotisme, et une première sélection jeunesse, voici une sélection d’albums qui vont la part belle à l’aventure, à la piraterie et aux îles désertes.

ilediable_couvL’Île aux Diables #1 – Alban

Par Raphaël Drommelschlager et Grégory Saint-Félix. Glénat, 11,50 €, juin 2018.

Alors qu’il vient tout juste de perdre sa mère, le jeune Alban découvre le même soir, que son père n’est pas celui qu’il a toujours connu. Fils d’un mystérieux marin épris d’aventure, Alban comprend alors pourquoi il ressent lui aussi, depuis toujours, l’appel du grand large. Bien décidé à prendre son destin en main, Alban fugue et s’engage comme mousse sur le Madagar. Ce bateau, emmené par le Capitaine Engoza, vogue vers l’île aux Diables, où un trésor maudit attend les pirates les plus aguerris. À bord, il va se lier d’amitié avec Joao et se frotter à la dure vie de pirate, avec tous ses risques et ses dangers. L’aventure ne fait que commencer.

La bande à Tchô hisse la grande voile et accueille au sein de son équipage une nouvelle série qui sent bon la poudre ! Raphaël Drommelschlager (La Craie des étoiles) embarque les jeunes lecteurs dans une épopée rafraîchissante qui intègre avec efficacité les ingrédients et les codes du genre. Le trait tout en rondeur de Gregory Saint-Félix se prête bien à l’exercice. Rythmé et vivant, cet album est annonciateur d’une série plaisante. Attention tout de même à ne pas trop précipiter les événements, on perçoit quelques petits flottements dans le scénario qui pourraient peut-être perdre certains lecteurs par la suite.

ilediable_planche


 

islanddeusmachina_couvIsland #1 – Deus Ex Machina

Par Sébastien Mao et Waltch. Bamboo édition, 14,90 €, avril 2018.

Une simple sortie en mer à bord d’un catamaran qui se transforme en naufrage sur une île déserte, pour Alex et ses amis, c’est le début des ennuis et des péripéties. À peine le temps de se remettre de ses émotions, la petite bande de rescapés va se retrouver aux prises avec de drôles de créatures et précipités au coeur de phénomènes inquiétants. Coincés au milieu de cette nature luxuriante et inquiétante, ils vont rapidement se rendre compte que l’île sur laquelle ils ont atterri n’est peut-être pas si déserte que ça. Heureusement qu’Alex est un expert en survit, armé de son guide, il va tout mettre en oeuvre pour sortir ses camarades de ce mauvais pas.

Imaginez les Castors juniors empêtrés au coeur d’une intrigue empruntée à la série Lost, voilà comment présenter et résumer le scénario de cette nouvelle série jeunesse, dont le scénario est signé Sébastien Mao. Le pitch peut paraître séduisant, mais le résultat laisse perplexe. À ne pas choisir entre une bande dessinée d’aventure ou un ouvrage documentaire, on navigue entre les genres tout au long de l’album. Au final, cela brouille un peu trop les pistes et installe une certaine distance entre le lecteur et l’univers, pourtant riche, que proposent les auteurs. Pourtant, le travail de Waltch au dessin est plaisant et fonctionne bien. Peut-être que le second tome nous sera plus convaincant. Affaire à suivre.

islanddeusmachina_planche


 

rouge_couvRouge – L’île des gribouilleurs

Par Johan Troïanowski. Makaka éditions, 17 €, février 2018.

Alors qu’ils jouent tranquillement aux pirates dans leur bateau-cabane planté au milieu de la prairie, Rouge et ses amis vont se retrouver subitement emportés par une tempête sur une île déserte. En quelques minutes, la petite bande de copains va basculer de la fiction à la réalité. À première vue, l’endroit où ils se sont échoués a l’air plutôt accueillant et verdoyant. Ils vont d’ailleurs y faire la connaissance du sympathique Professeur Pissenlit et du petit peuple des Gribouilleurs. Mais tout se complique lorsqu’une bande de « vrais » pirates rapplique.

Cet album est une explosion de couleurs et de bonne humeur. Johan Troïanowski met en scène sa petite héroïne à la chevelure fauve avec beaucoup d’énergie, d’humour et de douceur. Son récit est parsemé de rencontres joyeuses et de découvertes heureuses, avec un soupçon d’action et une pincée de petits jeux. Les grandes cases, le découpage structuré et le texte fluide sont la promesse d’un moment de détente et de plaisir pour les jeunes lecteurs.

rouge_planche


 

stigtilde_couvStig & Tilde #1 – L’île du disparu

Par Max de Radiguès. Sarbacane, 13,50 €, avril 2018.

Pour respecter la tradition qui court dans leur région depuis des générations, Stig et Tilde se préparent à passer un mois en autonomie, loin de leurs parents, sur une île déserte. On appelle cela le kulku. Enfin, l’île de Tysla n’est pas si déserte que ça. Au fil des années, elle a considérablement gagné en confort et en commodités. Mais voilà, la petite traversée qui devait être une simple formalité, va virer au cauchemar. Pris dans une tempête et coincés dans leurs bateaux, les jumeaux vont venir s’échouer sur une île cette fois-ci vraiment abandonnée.

Une fois encore, pour notre plus grand plaisir, Max de Radiguès s’aventure en terre adolescente. Après Frangins ou encore 520 km, l’auteur belge dévoile Stig & Tildeune nouvelle série qui flirte avec le fantastique tout en revisitant le mythe de Robinson Crusoé. D’un huis clos sur une île déserte qui pourrait vite tourner en rond, il réussit à faire une aventure initiatique originale et pleine de mystères. Toujours avec ce un style graphique qui lui est propre et qui fonctionne à merveille, il plonge le lecteur au plus près des sentiments de ses personnages sans oublier pour autant l’action et le suspense. Du bon Max de Radiguès, comme on aime ! On en redemande.

stigtilde_planche


 

deuxansvacs_couvDeux ans de Vacances – Chapitre 1/3 et Chapitre 2/3

Frédéric Brrémaud, Philippe Chanoinat et Hamo. Vents d’Ouest, 13,90 €, février et mai 2018.

Une quinzaine de jeunes garçons, tous camarades au collège Chairman, se retrouvent piégés, seuls, à bord d’un bateau. Alors qu’ils dérivent au large du Pacifique, sans aucune connaissance de la navigation, ils vont se retrouver coincés dans une tempête. Par chance, leur embarcation va venir s’échouer sur une île visiblement déserte. De là, le petit groupe va s’organiser pour survivre. Bien souvent, c’est dans les situations extrêmes que la nature de chacun se révèle. Sauront-ils faire preuve de solidarité ?

Films, dessins animés, romans illustrés, les naufragés du Sloughi ont déjà connu plusieurs vies et les voici qui débarquent en grande pompe dans le monde de la bande dessinée. Cette adaptation du célèbre roman de Jules Verne est signée Frédéric Brrémaud et Philippe Chanoinat. Ce duo de scénaristes a prévu trois tomes pour couvrir les aventures de Briant et de sa petite bande. Deux sont d’ailleurs déjà parus et le troisième doit arriver avant la fin de l’année. Le récit est transposé de manière assez classique et le dessin réaliste de Hamo est particulièrement lisible et documenté. Ce triptyque est une excellente occasion de faire découvrir ce grand classique de la littérature à de jeunes lecteurs qui pourraient être rebutés par l’idée de se lancer dans la lecture du roman orignal.

deuxansvacs_planche

Publiez un commentaire