Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | January 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

One Comment

O.M.A.C., le surhomme au service de la paix !

20 novembre 2014 |

omac_couvDans la lignée du beau travail de réédition de l’œuvre de Jack Kirby (Kamandi, Jack Kirby Anthologie), Urban Comics édite à l’approche des fêtes le méconnu mais fascinant O.M.A.C., synthèse d’action et de réflexion dans un décorum SF.

Soit Otto Ordinaire, un banal employé d’une entreprise de robots transformé en surhomme, appelé du jour au lendemain à sauver la planète, aidé par l’Agence Planétaire de la Paix, sorte d’O.N.U dirigée par des hommes masqués ! Dans ce futur proche, les grandes armées sont interdites mais les bombes H pullulent. Science et technologie irriguent le monde de leur force destructrice. Mais O.M.A.C., One Man Army Corps (traduit par Organisme Métamorphosée en Armée Condensée), veille. Sa mission : « Contenir le conflit avant qu’il ne croisse », servir la paix et la justice.

Dieu de la guerre moderne, l’iroquois bodybuildé affronte des dictateurs, des chefaillons, des criminels de guerre qui ne jurent que par la force, le crime ou la corruption, aidé par un œil mystérieux, satellite artificiel qui doit fournir la puissance nécessaire au projet O.M.A.C.… Doté d’une force supérieure et conscient qu’un grand pouvoir implique de grandes responsabilités, il symbolise le « dernier espoir d’un futur déshumanisé »…

omac_imageParus à un rythme effréné d’octobre 1974 à décembre 1975, soit quinze pages par semaine environ, les huit numéros d’O.M.A.C. fleurent bon la SF d’antan avec ses couleurs pop et ses dialogues presque naïfs. Oui mais voilà, Jack Kirby savait où il allait, montrant toutes sortes de gadgets technologiques, de créatures étranges et de monstres difformes, dans un monde aliéné par la machine et le progrès. Le contexte de guerre froide et la menace nucléaire imprègnent évidemment ces histoires survitaminées et bizarres, portées par une vision critique du monde : société du spectacle, totalitarisme ou excès de la science y sont ainsi dénoncés. Et Kirby conjugue tout cela à une étonnante prescience : car ce qui peut paraître à la limite de l’absurde devient chez lui l’élément d’un regard visionnaire et lucide, en avance sur son temps. La fin bâclée – O.M.A.C. aurait dû se poursuivre – renforce son aspect incontournable. Car si « O.M.A.C vit pour que l’homme vive », l’œuvre de Kirby vit pour que le lecteur vibre. À ne pas manquer.

_________________________

O.M.A.C.
Par Jack Kirby.
Urban Comics, 17,50 €, le 7 novembre 2014.

Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

_________________________

omac_planche

Commentaires

  1. Joe

    Avec un travail de couleurs dégueulasse, comme toujours chez Urban Comics.

Publiez un commentaire