Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | March 26, 2017















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Oink, le boucher du paradis

19 juin 2015 |
SERIE
Oink, le boucher du paradis
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
20 €
DATE DE SORTIE
16/05/2015
EAN
B00TI4O2GW
Achat :

oink_image1Prisonnier de l’abattoir 628 tenu par des religieux, Oink, l’homme-cochon fruit d’une hybridation d’ADN d’hommes et de porcs, va livrer sa dernière confession, histoire de léguer la vérité à ses congénères. Et Oink a massacré pas mal d’autres cochons. L’occasion de dire qui sont les vrais monstres et comment il est né au monde… L’heure de la résistance a sonné car ce paradis trompeur doit maintenant disparaître…

Fable sur la condition humaine publiée il y a 20 ans et remastérisée pour la présente édition, Oink fait inévitablement penser aux classiques d’Orwell. La Ferme des animaux d’abord, la révolte de Oink visant à renverser un ordre despotique, et 1984 ensuite pour le futur totalitaire. Directement inspiré de l’expérience de l’auteur, ce récit dégouline d’insurrection rageuse, de colère sanguinaire portées par une impérieuse quête de rédemption… En point de mire, les cages mentales que sont l’école et la religion, accusées en filigrane d’asservir ou de leurrer plus que d’éclairer. Une solution : tout brûler pour renaître à la liberté, faire table rase d’un monde gangréné par un pouvoir corrompu… Un classique dans ce genre d’histoire. Pour qui a lu Orwell, le scénario pourtant nerveux et haletant mais sur-référencé produit une fâcheuse impression de déjà-vu. Et à la limite, Oink pourrait tout à fait être une libre interprétation des livres de l’écrivain britannique. Mais si cette BD se distingue encore de la production actuelle, c’est moins par le propos que par la force de son graphisme qui crédibilise à lui seul tout l’album en plus de lui conférer un dynamisme rare : décors inquiétants, pleines pages enflammées, corps et visages ultra expressifs, cadrages vertigineux, Oink en met plein la vue sans sacrifier la réflexion sur l’essence humaine. Du coup, malgré de légers bémols, Oink est le genre de comics visuellement marquant.

oink_image2

Publiez un commentaire