Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 24, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

10 Comments

Phoenix #1 ***

21 septembre 2010 |

phoenix_couvbienPar Frédéric Peynet et Jean-Charles Gaudin. Soleil, 13,50 €, le 26 août 2010.

Jon est traducteur-interprète. Beau, talentueux, désiré de toutes parts. Mais il souffre d’étranges maux de tête et semble refuser de laisser rejaillir certains souvenirs douloureux. Il est également victime d’absences, pendant lesquelles il lutte contre des créatures funestes, humains carbonisés et transpercés de larges morceaux de verre et de métal. Et il n’est pas le seul sur Terre à naviguer entre cauchemars et réalité. Mais que s’est-il passé quand ils étaient tous enfants, vivant sur une île tropicale, terrain d’expériences scientifiques et militaires ?

phoenix_imageVoilà un premier tome comme on les aime. Bien rythmé, mystérieux, spectaculaire. Après un prologue efficace et chargé de questions, les événements s’enchaînent de manière fluide, sans jamais céder à la facilité. Jean-Charles Gaudin maîtrise parfaitement un art du séquençage et du découpage très cinématographique, et réussit à alterner scènes « réelles » et visions cauchemardesques sans tomber dans le caricatural – et nous gratifie d’une chute à faire froid dans le dos ! Au dessin, son complice du Feul, Frédéric Peynet, atteint le même niveau d’efficacité et de séduction, grâce un trait réaliste mais jamais figé. Sevré de réponses aux multiples interrogations soulevées dans ce premier volume, on trépigne de lire la suite. Vite !

bouton_nbd
Achetez Phoenix T1 sur Fnac.com
Achetez Phoenix T1 sur Amazon.fr

Commentaires

  1. Thôt

    « un trait réaliste mais jamais figé »: je crois que c’est effectivement le grand talent de Peynet de ne pas faire ressembler ses dessins pourtant assez classiques dans la bd franco-belge aux nombreuses horreurs que l’on voit sur les rayonnages… Son trait est le seul de ce genre que j’apprécie!

  2. Thôt

    « un trait réaliste mais jamais figé »: je crois que c’est effectivement le grand talent de Peynet de ne pas faire ressembler ses dessins pourtant assez classiques dans la bd franco-belge aux nombreuses horreurs que l’on voit sur les rayonnages… Son trait est le seul de ce genre que j’apprécie!

  3. Kev el desirio

    « ses dessins pourtant assez classiques dans la bd franco-belge  »

    Tu parles Charles, il se la joue manga à mort!

  4. Kev el desirio

    « ses dessins pourtant assez classiques dans la bd franco-belge  »

    Tu parles Charles, il se la joue manga à mort!

  5. Francis Pincemoi

    Cet album semble moins laid, racoleur et crétin que l’album moyen Soleil, donc j’y jetterai peut-être un oeil en librairie.

  6. Francis Pincemoi

    Cet album semble moins laid, racoleur et crétin que l’album moyen Soleil, donc j’y jetterai peut-être un oeil en librairie.

Publiez un commentaire