Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 15, 2019















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Quelques one-shot manga pour passer l’été – 2

12 août 2019 |

L’été est toujours là, nos conseils de lectures de one-shots manga aussi. Après trois découvertes totalement différentes dans le premier numéro, on vous propose trois autres titres tout autant variés et qualitatifs.

 

Adieu mon uterus CouvAdieu, mon utérus

Les réactions à l’annonce d’une maladie sont incontrôlables, mais une fois le premier choc passé, il peut être profitable de lire des témoignages pour en savoir plus sur ce qui nous attend dans le futur, que ce soit pour les traitements et la vie d’après. Atteinte d’un cancer du col de l’utérus à seulement 33 ans, la mangaka sait qu’elle se servira de sa propre expérience pour écrire un témoignage qu’elle aurait elle-même aimé pouvoir lire en apprenant sa maladie. C’est ce qu’elle fait et c’est une réussite ! Elle consigne alors tout ce qu’elle vit pour en faire un manga et nous délivre une œuvre touchante, mais jamais trop pesante, car remplie d’humour et d’espoir. S’il s’agit d’un point de vue personnel et se déroulant dans le milieu hospitalier japonais, ce qu’elle en retire permettra à tout un chacun de se faire une idée particulièrement précise de ce qui l’attend. Rien n’est caché des traitements, de la réaction de la famille aux propres sentiments éprouvés par Yuki Okada. Un ouvrage sincère, instructif et utile qui serait bon trouver au chevet des personnes atteintes d’un cancer. Il fera pareillement une lecture bouleversante pour tout un chacun. Une autobiographie forte à la portée de tous, dont seul Akata a le secret !

___________________________________________________

Scénario et dessin : Yuki Okada
Traduction : Mireille Jaccard
Éditeur : Akata
Prix : 8,05 €
___________________________________________________

 

Un Shiba en plus CouvUn shiba en plus !

Les mangas animaliers se succèdent et se ressemblent. Laissant souvent la part belle aux chats, ces derniers ont lassé en montrant vite leurs faiblesses. Mais ce one-shot fait heureusement exception et se centre sur nos amis les chiens. Par ailleurs, celui-ci parle tout autant des chiens et que des personnes âgées… chose encore plus rare, surtout quand c’est exécuté avec cette attention particulière. Hinako, la petite mamie de notre histoire, est veuve et manque de compagnie. Souhaitant adopter un animal, elle tombe sous le charme d’un beau shiba noir. Mais le destin lui joue des tours et elle repart avec lui et Shibako, une autre chienne rousse au physique peu avenant. Grand bien lui à pris, car c’est cette dernière qui porte presque tout le récit. Loin d’être à leur coup d’essai (plus de 40 ans de carrière), le duo d’autrices-sœurs qui signe sous le nom de Mayumi Muroyama écrit des petites tranches de vie mignonnes et simples. Ce récit du quotidien est plein de tendresse et d’amour, et le dessin gaguesque fait très old-school. Cela lui donne un certain cachet et colle bien au ton entre humour et émotion.

___________________________________________________

Scénario et dessin : Mayumi Muroyama
Traduction : Sophie Piauger
Éditeur : Soleil manga
Prix : 6,99 €
___________________________________________________

 

Eisbahn Sentier verglace CouvEisbahn – Sentier verglacé

Petit recueil d’histoires courtes prépubliées ici et là entre 2011 et 2017 par Tsuchika Nishimura, Eisbahn – Sentier verglacé s’impose tout de go comme un petit ovni du manga. Par son dessin déjà. Très aérien et simple (mais perfectible), il n’a rien des canons des mangas mainstream. Ses histoires aussi sont peu communes, du moins de la manière dont elles sont traitées. Ce sont des jeunes qui en sont les personnages principaux et ce sont eux qui sont aussi les victimes directes des tourments de la vie. D’une nouvelle à l’autre, on saute d’un étudiant paumé à un écrivain raté en passant par une chronique d’amitié scolaire décalée ou un instant de vie familiale délicat. Amitié, avenir, harcèlement, parentalité… Les idées de l’auteur sont fortes et diverses, mais pas toutes abouties, le format court n’aidant pas. Cependant il explore le médium et ne s’enferme pas dans un schéma classique de narration. Il utilise en outre différents tons, du fantaisiste au sérieux en passant par le comique. On perçoit que la palette du mangaka est large, qu’il a une sensibilité bien à lui, mais qu’il se cherche encore. Ce recueil qui lorgne du côté de Keigo Shinzo (Holiday Junction, Tokyo Alien Bros…) et Fumiko Takano (Le Livre jaune) a tout de l’embryon qui devrait donner vie à des récits plus aboutis dans un avenir proche.

___________________________________________________

Scénario et dessin : Tsuchika Nishimura
Traduction : Miyako Slocombe
Éditeur : Le lézard noir
Prix : 11 €
___________________________________________________

Publiez un commentaire