Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Retour sur l’exposition et la venue de Naoki Urasawa à Japan Expo 2012

18 juillet 2012 |

Retour sur la présence exceptionnelle de Naoki Urasawa, invité d’honneur de Japan Expo 2012.

urasawa00En France, il n’est presque plus besoin de présenter Naoki Urasawa. Aussi connues et appréciées que sont les mangas d’Osamu Tezuka ou de Jirô Taniguchi, les séries de Naoki Urasawa (20th Century Boys, Monster…) sont incontournables dans le paysage manga français. Il est d’ailleurs l’un des rares auteurs japonais récompensés à Angoulême (pour 20th Century Boys et Pluto), et qui est à la fois apprécié par les lecteurs de mangas et les lecteurs de BD franco-belge. Invité d’honneur de Japan Expo 2012, l’homme avait par conséquent un planning très chargé pendant ce premier week-end de juillet! Il a enchaîné, quatre jours durant, interviews avec des grands journaux, conférences publiques, dédicaces et musique sur scène (seul et avec le groupe Hemenway).

La majorité de la presse BD et manga en demandait plus, mais il semblait impossible pour cet auteur surprotégé d’en faire davantage. Mais ne boudons pas notre plaisir, Naoki Urasawa s’est montré à chaque instant très disponible, généreux et surtout heureux d’être là. Il a d’ailleurs tenu à souligner que, contrairement à ce qui se dit depuis des années, il n’est aucunement opposé à la publication de ses anciennes oeuvres en France. Ainsi, Urasawa s’est même étonné que les Français, amateurs de judo, n’aient pas encore eu la chance de lire son manga Yawara!.

Le mangaka a aussi répondu à la question que se sont posés tous les lecteurs de Monster: pourquoi l’Allemagne est-elle le théâtre de l’action ? Tout d’abord, Naoki Urasawa a précisé que, quand on parle de médecine au Japon, on pense systématiquement à l’Allemagne, car beaucoup de termes médicaux proviennent de la langue allemande. Mais aussi et surtout parce que la période se déroulant avant et après la chute du Mur de Berlin est une aubaine scénaristique. À la fois sombre et romantique, il était fascinant d’explorer cette époque!

Pour ceux qui veulent avoir plus de détails sur ce qui s’est dit et passé durant la belle conférence publique qu’il a donné le samedi 7 juillet, rendez-vous sur l’indispensable site d’Alexis Orsini, La Base Secrète, qui propose la retranscription complète de cette rencontre. Nous vous parlerons d’ailleurs bientôt de la très bonne monographie que le webmaster a consacré à son mangaka fétiche: Naoki Urasawa – L’air du temps.

Pour conclure, retour en images sur l’exposition qui était consacrée à l’oeuvre de Naoki Urasawa, au coeur de Japan Expo. Si l’ensemble était intéressant et bien agencé, on n’aurait pas boudé la présence d’originaux, d’esquisses ou de story-board…

La salle centrale était consacrée à la présentation de l’homme, de son atelier et de ses travaux annexes. Vous pouviez également y lire ses mangas sortis en France, installés dans de confortables fauteuils.

urasawa01
urasawa02
urasawa03
urasawa04
urasawa05
urasawa06
urasawa07
urasawa018

Retour très rapide sur le premier manga de l’auteur publié en France, Pineapple Army (arrêté au volume 1):

urasawa09
urasawa10

Suivi par une présentation de son oeuvre phare sur le judo, Yawara !:

urasawa201
urasawa202

Quelques images ayant servi pour les couvertures des éditions de luxe de Master Keaton (que nous aurons le plaisir de lire en France début 2013). La série, qui a connu de nombreux déboires de droits entre les trois auteurs, est de nouveau disponible et même relancée, grâce à la publication (irrégulière) de chapitres de Master Keaton Remaster depuis mars 2012 (dans le Big Comics Original):

urasawa205
urasawa203
urasawa204

Deuxième série sportive de l’auteur, Happy ! prend cette fois-ci place dans le monde du tennis professionnel:

urasawa207
urasawa206
urasawa208

Premier succès critique et public massif en France pour l’auteur, Monster a été une révélation pour tout une génération de lecteurs:

urasawa213
urasawa209
urasawa210
urasawa211
urasawa212
urasawa214

Série auréolée de nombreux prix, dont le prix du manga Kôdansha en 2001(qui est pourtant un éditeur concurrent) et le prix de la meilleure série au fesitval d’Angoulême 2004, 20th Century Boys est une série riche en thématiques et en personnages, qui se développe sur plusieurs époques qui se répondent:

urasawa301
urasawa302
urasawa303
urasawa304
urasawa305
urasawa306

Le temps de la consécration pour Naoki Urasawa, qui vénère Osamu Tezuka depuis sa petite enfance (où il signait ses propres dessins du nom du Dieu du manga): Pluto est un hommage au maître qui revisite un chapitre emblématique d’Astroboy « Le robot le plus fort du monde »:

urasawa307
urasawa308
urasawa309
urasawa310
urasawa311
urasawa312
urasawa313

Avant-dernière série en date de l’auteur avec son acolyte de toujours Takashi Nagasaki, Billy Bat. Naoki Urasawa y mène une nouvelle fois son lecteur par le bout du nez à travers le monde et les époques pour découvrir ce qui se cache derrière le dessin d’une énigmatique chauve-souris:

urasawa314
urasawa315
urasawa316
urasawa317
urasawa318

Photos © BoDoï

Publiez un commentaire