Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | February 8, 2023















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Riad Sattouf, Grand Prix d’Angoulême 2023

25 janvier 2023 |

Riad Sattouf a été élu Grand Prix d’Angoulême 2023 par la communauté des auteurs, succédant au palmarès à Julie Doucet. Il devance Alison Bechdel et Catherine Meurisse.

Riad Sattouf © Marie Rouge Allary Editions

Riad Sattouf © Marie Rouge Allary Editions

Né en 1978, passé par l’école des Gobelins, Riad Sattouf publie sa première BD sur un scénario d’Éric Corbeyran, Petit Verglas, chez Delcourt en 2000 et 2001. Puis il suit Joann Sfar, dont il partage l’atelier, aux éditions Bréal où l’auteur du Chat du rabbin dirige une collection, et sort deux albums plus personnels, Manuel du puceau et Ma circoncision. Les Pauvres Aventures de Jérémie et No sex in New York sortent à la même époque chez Dargaud, tout comme les albums jeunesse Pipit Farlouze chez Milan. Mais c’est bien Retour au collège. (Hachette, 2005) qui lui fait passer un cap, dans la créativité comme dans la reconnaissance d’un large public, au-delà des amateurs de BD.

Puis avec Pascal Brutal (Fluide Glacial) et La Vie secrète des jeunes (L’Association), il creuse une veine humoristique caustique. Avant d’exploser avec sa série autobiographique L’Arabe du futur qui relate son enfance en Libye puis en Syrie, mais aussi Les Cahiers d’Esther sur le quotidien d’une jeune fille à partir de ses 9 ans (chez Allary). Des best-sellers de librairie depuis leur sortie, qui récompensent un sens rare de la mise en scène du réel et des souvenirs, à travers un regard aiguisé et amusé.

Après avoir réalisé deux longs-métrages Les Beaux Gosses (2009), César du meilleur premier film, et Jacky au royaume des filles (2014), Riad Sattouf a aussi publié Le Jeune Acteur, porté par la maison d’édition qu’il a lui-même créée, Les Livres du futur.

Riad Sattouf est un auteur chéri du Festival d’Angoulême car il a déjà décroché deux fois le prix du meilleur album, pour Pascal Brutal (2010) et pour L’Arabe du futur (2015). Le 6e volume de cette série autobiographique est d’ailleurs encore en sélection cette année. Désormais récompensé du plus prestigieux des trophées, devançant Catherine Meurisse et Alison Bechdel, il devrait être honoré d’une exposition en 2024 à Angoulême. À noter que la Bpi du Centre Pompidou avait exposé son travail en 2018.

Publiez un commentaire