Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | July 25, 2024















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Seule la mort attend la Vilaine #1-2

19 juin 2023 |
SERIE
Seule la mort attend la Vilaine
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
14.95 €
DATE DE SORTIE
19/01/2023
EAN
2494102049
Achat :

seule-la-mort-attend-la-vilaine_imageC’est dans les vielles marmites que l’on fait les meilleures recettes. Si le genre de l’isekai cartonne dans le manga japonais, son sous-genre où le protagoniste se réincarne dans la peau de l’antagoniste est une drogue littéraire en Corée du Sud ! Pour rappel, l’isekai met en scène un personnage qui est invoqué ou réincarné dans un monde parallèle, souvent médiéval fantastique. Au mieux, il s’agit d’un être lambda, au pire d’un loser. Sa réincarnation est alors l’occasion d’une seconde chance dans un monde aux possibilités infinies. Dans le sous-genre coréen, le protagoniste se retrouve propulsé dans la peau d’un antagoniste condamné par avance !

Ici, Pénélope est l’antagoniste d’un roman d’amour qui se souvient de sa vie antérieure en Corée. Brimée dans son enfance et exploitée par sa famille, notre héroïne va user de toute son expérience de sa vie passée, et surtout de beaucoup de psychologie, afin de survivre à son funeste destin qui semble scellé.

Avec près de 130 millions de vues en ligne en Corée du Sud, ce récit se démarque tout d’abord par la personnalité complexe et torturée de son héroïne. Beaucoup de similarités entre sa première vie et sa situation actuelle vont lui permettre de se sortir de situations que l’on pourrait croire inextricables. Le tout n’est pas de manipuler son entourage, mais surtout d’essayer de le comprendre, de ressentir de l’empathie, et prendre parfois des risques la menant aux portes de la mort !

Le format du webtoon est peut-être le chaînon manquant entre le manga et le dessin animé. Longue bande dessinée verticale à destination du web, lisible de préférence sur des écrans de smartphone, le webtoon a une valeur ajoutée par rapport au manga : la couleur. Et à ce niveau-là, Seule la mort attend la Vilaine se situe dans la moyenne haute de ce médium: même si cela manque souvent de décors, les personnages sont détaillés et charismatiques. Et l’éditeur Kotoon a réussi une petite prouesse. En vous épargnant les détails techniques, il est très difficile d’imprimer correctement des webtoons possédant des profils colorimétriques étudiés uniquement pour le web. Certains s’y sont cassés les dents en sortant des livres aux couleurs bien trop foncées. Mais Kotoon nous livre un remarquable travail, les tons sombres ne noyant jamais les détails du dessin. Et le tout pour moins de 15 € les 250 pages couleurs sur papier glacé, c’est franchement un bel exploit technique, artistique, et financier !

Kara

Publiez un commentaire