Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | January 16, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Terra Prime #1

12 mars 2015 |
SERIE
Terra Prime
ALBUM
La Colonie - 1
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
16.95 €
DATE DE SORTIE
28/01/2015
EAN
2756040541
Achat :

Un gigantesque vaisseau-monde peuplé d’un million d’humains est parti à la conquête de l’espace, à la recherche d’une planète à coloniser. Voilà plus de 250 ans que cette arche navigue dans le cosmos, et la population perpétue le souvenir (appris via des textes et des images) de la vie sur une Terre qu’elle n’a pas connue. Des tensions politiques et des débats scientifiques et sociologiques se développent, quand soudain la planète promise apparaît…

terra_prime_image1Dessinateur des Guerriers du silence (scénario Algésiras, d’après Pierre Bordage) ou de Meteors (scénario de Fred Duval), Philippe Ogaki poursuit dans la science-fiction, mais cette fois seul à bord. Dans un format de grand comics, il se lance dans une saga SF très classique, une histoire de colonisation d’un monde inconnu par un équipage terrestre. Toutefois, il prend le temps de poser un décor intéressant avec son vaisseau-monde et les questionnements inhérents à un voyage qui a perdu de son sens au fur et à mesure que les générations se sont succédé. Mais pour faire avancer son récit, et rester dans un registre d’aventure divertissante, il a recours à des rebondissements un peu grossiers et des héros monolithiques. Ces petits défauts s’accentuent dès lors que l’arche s’échoue sur une planète colonisable, et des problèmes de crédibilité se font jour (tiens, les humains ne cherchent pas à entrer en contact avec les autochtones… qui pourtant parlent la même langue qu’eux !!). Toutefois, ces écueils ne nuisent pas au plaisir de tourner les pages, même si on aurait aimé davantage de surprises et des enjeux plus poussés. Même chose au niveau du dessin : grand public, soigné et riche de détails – que la mise en couleurs à la truelle numérique gâche quelque peu –, il soutient l’efficacité de l’histoire, sans chercher à révolutionner le genre. Si vous cherchez à vous envoler dans les étoiles pendant un bon moment (128 pages, c’est agréable), sans exiger du jamais vu, Terra Prime remplira parfaitement son office.

terra_prime_image2

Publiez un commentaire