Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 13, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Tueurs de mamans #1-2 **

10 juillet 2013 |

picto-critique-V3-3tueurs_de_mamans_couvPar Benoît Ers, Ludo Borecki et Zidrou. Dupuis, 12 €, T2 le 7 juin 2013.

On connaît le talent de Zidrou pour manipuler les sujets et les genres les plus casse-gueule, avec un savoir-faire impressionnant et un sens du dialogue et des situations étonnant. Que ce soit pour un pur mélodrame (Le Beau Voyage), un polar dans le milieu de la prostitution (Le Client) ou un récit dans les tranchées de la Grande Guerre (Les Folies Bergère), le scénariste prend des contre-pieds et des sentiers point trop battus pour surprendre et donner le sourire. Ici, l’auteur de Tamara tente un audacieux thriller pour ados, mettant en scène un groupe de collégiennes qui découvrent un site web proposant des services hors normes: contre paiement, le site s’engage à punir une personne de la manière souhaitée. Pour ces gamines un peu rebelles, les victimes semblent toutes désignées : leurs mamans. Mais jusqu’où iront-elles?

tueurs_de_mamans_image1Le pari de Zidrou est d’emmener ses héroïnes suffisamment loin dans leur délire punitif pour qu’on s’interroge à travers elle sur les notions de justice et de sanction, d’équilibre en les deux. Fort d’un décor sociétal bien ancré dans la modernité, bien que parfois un peu trop « United Colors » (un couple de femmes, une mère forçant sa fille à porter le voile, une handicapée…), il développe un récit étonnamment crédible et souvent haletant. Le dessin de Ers (Hell School) et Borecki (les Schtroumpfs), classique et marqué jeunesse, contribue à ce décalage dérangeant (mais agréable) entre fiction pour ados et degré de cruauté aigu. Néanmoins, alors que le premier tome se concluait sur une puissante montée d’adrénaline, le second volume perd en émotion ce qu’il gagne en violence. Les explications prennent trop de place, la quête du méchant empiète sur la réflexion. Et si Zidrou a la classe de ne pas choisir la facilité du happy end, il semble que son arc narratif soit un peu court pour répondre à toutes les interrogations. Voilà qui laisse sur sa faim, avec un goût un peu amer dans la bouche.

Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

tueurs_de_mamans_image2

Publiez un commentaire