Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 10, 2016

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Un superbe livre sur Nicolas de Crécy publié par Michel-Edouard Leclerc

30 mars 2016 |

crecy_mel_couvC’est un « garçon de presque cinquante ans, couvert de prix et reconnu dans le monde entier », qui s’apaise « par le simple fait d’utiliser ses crayons, ses feutres, ses pinceaux » selon Raphaël Meltz, qui signe l’introduction de cette formidable monographie de Nicolas de Crécy. L’auteur du Bibendum céleste, de Super Monsieur Fruit, Salvator, Journal d’un fantôme ou La République du catch est le sujet d’un ouvrage de 340 pages, édité par Michel-Edouard Leclerc — qui organise par ailleurs une exposition dédiée à l’artiste, à Quimper.

Dans une longue interview, Nicolas de Crécy raconte le regard qu’il porte sur son oeuvre ; l’éloignement de la bande dessinée trois ans durant, décidé en 2011 (« une pente naturelle vers d’autres préoccupations ») ; sa fascination pour un tableau d’Edward Hopper, Cape Cod Evening, à la force d’évocation « incomparable » ; le changement d’échelle de ses compositions, désormais de grande taille ; l’envie de « poser une distance avec le dessin réaliste » ; sa nécessité de ne dépendre que de lui-même (« le dessin m’est apparu, dès l’école, comme une porte efficace vers la liberté ») ; son admiration pour le travail de José Munoz et Carlos Sampayo, ou encore Lorenzo Mattoti ; la base de sa culture graphique, à savoir l’oeuvre de Sempé ; son manque de réceptivité à celle de Roy Lichtenstein… Suivent des extraits de ses publications, tableaux, dessins, carnets de voyage… par ordre chronologique. Qui font éclater, une nouvelle fois si besoin était, le talent de cet artiste passionnant au trait hypnotisant, qui refuse de se voir « enfermé dans un style ».

————————————-
Nicolas de Crécy
MEL Publisher, 49€, le 10 février 2016.
————————————-

crecy_mel

Publiez un commentaire