Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 17, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Une histoire de la BD mitonnée par le musée d’Angoulême

18 août 2009 |

bd_histoire_maitres_couv.jpgL’objet est imposant, et très alléchant. Soit un énorme pavé de 456 pages très exactement, que l’on peine à soulever. A l’intérieur, un panorama – sinon complet, du moins très large – de l’histoire de la bande dessinée. Coédité par Skira Flammarion et le musée de la BD d’Angoulême, La Bande dessinée – Son histoire et ses maîtres se veut « un véritable ouvrage de référence basé sur les collections du musée ». Lequel, « sous la plume de Thierry Groensteen, spécialiste reconnu du Neuvième Art et ancien directeur du Musée, ambitionne de contribuer à construire et entretenir la mémoire de la bande dessinée« , précise le conservateur Ambroise Lassalle.

Un objectif pas vraiment modeste, donc, que des moyens luxueux aident à atteindre. Le livre se divise en quatre grandes parties : histoire de la BD franco-belge, histoire de la BD américaine, les maîtres du trait et l’atelier du dessinateur. L’un des atouts de ces chapitres, hormis une narration précise et claire, est leur illustration somptueuse. Thierry Groensteen a pioché dans les riches collections du musée, montrant de nombreuses planches et couvertures. Au fil des pages se succèdent les oeuvres de Rodolphe Töpffer, Edmond-François Calvo, Hergé, Franquin, Gotlib, Moebius, Schulz ou Spiegelman, accompagnées de légendes développées.

Les chapitres dédiés aux « maîtres du trait » présentent un peu plus longuement l’esthétique de certains auteurs (Uderzo, Crumb, Gillon, Forest, Blutch…), en mélangeant allègrement les styles. Tandis que la dernière partie de cette somme se fait plus technique : y sont expliqués les modes de narration (avec pages de scénarios et de story-boards à l’appui), l’encrage et la mise en couleurs. Les « possibilités de l’ère numérique » sont in fine évoquées – un peu rapidement quand on sait l’importance qu’elles ont pris dans le travail des artistes.

L’acquisition de ce beau livre quasi encyclopédique peut être complétée par celle du Petit Catalogue du musée de la bande dessinée (Skira Flammarion, 18 €), aussi réalisé par Thierry Groensteen. Sous une couverture souple, on y trouve des dizaines de planches soigneusement reproduites. Pour le plus grand plaisir de l’oeil.

La Bande dessinée – Son histoire et ses maîtres. Collectif, sous la direction de Thierry Groensteen. Skira Flammarion, 49 €, le 24 juin 2009.

Achetez La Bande Dessinée, son histoire et ses maîtres sur Amazon.fr

Publiez un commentaire