Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 19, 2019















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Une pluie de balles… et de bulles à Roland-Garros

4 juin 2009 |

tennis_affiche.jpgIl n’y a pas que le tennis dans la vie, même en plein Roland-Garros. Les organisateurs du tournoi en sont bien conscients, puisque le Tenniseum – musée du tennis sis porte d’Auteuil à Paris – propose à partir du 10 juin l’exposition « Bulles et balles », consacrée au tennis en bandes dessinées et organisée en collaboration avec le Centre belge de la bande dessinée.

Dessinée par Jacques de Loustal, l’affiche donne le ton: on y voit des personnages, raquette en main, observant un match. « Les exemples d’unions heureuses entre le 9e art et le tennis sont nombreux, indique le dossier de presse. Les deux disciplines partagent ainsi plusieurs points communs: la solitude du joueur sur le court, semblable à celle de l’auteur à sa table à dessin, de même que tout ce qu’il faut de discipline, de travail et d’efforts pour parvenir à la maîtrise du geste, de la technique, tant au niveau graphique que sportif. »

Dotée d’une belle scénographie, classique et classieuse à la fois, l’exposition déroule chronologiquement le cheminement du tennis dans la bande dessinée. De ce qui est probablement la première BD sur ce sport – une planche de Harry Furnis, illustrateur d’Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll, qui montre le tournoi de Wimbledon en 1879 – au manga Le Prince du tennis, créé en 1999 par Takeshi Konomi, devenu depuis une série animée, une comédie musicale et un film live. Font aussi partie de l’aventure un certain nombre de personnages incontournables, dont Jimmy Torrent et Jari, tennismen créés dans les années 50 par Raymond Reding, Snoopy (pour qui des cookies et un verre de lait sont un préalable obligatoire à chaque partie), Bécassine ou Gaston Lagaffe, qui manie une boule de papier et une poubelle à pédale. tennis_image.jpg On compte aussi des héros plus sportifs, objets d’une biographie dessinée, comme Bjorn Borg, qui donne ses 100 conseils pour mieux jouer au tennis en BD sous le crayon de George Stokes en 1981, ou Yannick Noah – immortalisé par André Chéret et Claude Gendrot en 1984.  Plus de 220 visuels, dont une trentaine d’originaux, sont ainsi montrés au public.

L’exposition offre aussi quelques espaces ou réalisations atypiques, comme ce salon douillet reconstitué, tout droit sorti du Rendez-vous de Sevenoaks de Floc’h et Rivière, où l’on peut visionner une interview passionnante des auteurs autour de la ligne claire et d’Hergé. On peut aussi assister au « supplice de la planche », ce film montrant en gros plan la table à dessin d’artistes en pleine action. Ou jouer au « tournoi des héros », petit jeu vidéo anecdotique mais amusant, permettant d’opposer Bécassine à Cubitus ou Snoopy à Pif. Ludiques et soignées, ces « Bulles et balles » remportent le match.

tennis1.jpg tennis3.jpg tennis4.jpg tennis_2.jpg

(Cliquez sur les images pour les agrandir et les faire défiler)
______________________________________________________________________

Exposition Bulles et balles au Tenniseum de Roland-Garros.
2, avenue Gordon-Bennet, 75016 Paris. Tél: 01 47 43 48 48.
Jusqu’au 31 décembre, du mercredi au dimanche, 10h-18h. Tarif : de 4 à 7,50 €.

Images © Bulles et Balles images / Eric Della Torre

Votez pour cet article

______________________________________________________________________

Publiez un commentaire