Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | January 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Wolverine mène « le combat de l’immortel » au cinéma

5 août 2013 |

En 2006, on avait laissé Wolverine — un super-héros capable, notamment, de se régénérer — en plein désarroi. A la fin du film X-Men : l’affrontement final de Brett Ratner, il tuait la mutante Jean Grey (alias le Phénix, et accessoirement l’amour de sa vie), et quittait définitivement le groupe formé par ses semblables.

wolverine_afficheSept ans plus tard, on le retrouve dans Wolverine : le combat de l’immortel. Le poil long et la rage au ventre, il se terre dans les montagnes. Difficile toutefois de faire table rase du passé quand on est éternel et rongé par la culpabilité. Surgit une jeune Japonaise qui l’entraîne dans son pays au chevet de Yashida, un soldat que Wolverine sauva naguère des effets de la bombe atomique à Nagasaki. Yashida a une dernière volonté : goûter, lui aussi, l’immortalité du super-héros…

Après X-Men Origins : Wolverinequi, en 2009, s’intéressait aux origines du héros —, voilà le second long-métrage exclusivement consacré à l’homme aux griffes d’acier. Exit Gavin Hood, qui laisse sa place à la réalisation à James Mangold (Walk the line, Night and day…). Librement inspiré d’une série de comics de Wolverine située au Japon, le scénario se révèle boursouflé et tiré par les cheveux. Mais un cadre dépaysant et des scènes d’action musclées et saisissantes (notamment celle qui se déroule sur le toit du shinkansen, le train à grande vitesse nippon) donnent du sel à l’intrigue.

Surtout, on apprécie le jeu de Hugh Jackman, qui endosse le rôle-titre pour la cinquième fois depuis 2000 — sixième si l’on compte son « cameo » sur X-Men : le commencement. Le comédien donne tellement d’intensité et d’humanité à son personnage qu’on se laisse emporter quoi qu’il fasse. Il relève la sauce d’un film sans grande saveur, qui se termine sur un spoiler alléchant. Où l’on voit un Wolverine sacrément d’attaque pour le prochain épisode de la saga, baptisé Days of future past.

wolverine_1

—————————————-

Wolverine : le combat de l’immortel
Long-métrage réalisé par James Mangold.
Avec Hugh Jackman, Tao Okamoto, Rila Fukushima, Hiroyuki Sanada, Famke Janssen…
Durée : 126 min.
En salles le 24 juillet 2013.

Photos © 20th Century Fox.

Votez pour cet article

———————————–

Commentaires

  1. Spamsved

    Ben vous etes pas bien difficile, parce que c’est tout de meme un bon gros nanar a la limite de la bouse.

    On voit la fin arriver des les 10 premieres minutes et y’a rien qui tient la route entre deux. Les personnages et leurs motivations sont ridicules, avec un gros cliche bien gras toutes les 10 minutes…Si on ajoute a ca des dialogues deplorables et des acteurs de seconde zone, il reste pas grand chose pour sauver le film du bac a DVD a 3 euros.

  2. Francois Pincemi

    sapristi, vous parlez sans doute d’une séquence après le générique de fin… que j’aurai raté?? Mais le film est trop mauvais, je ne vais pas quand même pas le revoir en entier juste pour ça!!

Publiez un commentaire