Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 18, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Angoulême 2020 : pronostics pour un palmarès

27 janvier 2020 |

Qui décrochera le Fauve d’or et les autres récompenses du 47e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, qui se tient du 30 janvier au 2 février 2020 ? La compétition s’annonce serrée parmi les albums des différentes sélections.

Le Grand Jury est présidé cette année par Marion Montaigne, et compte dans ses rangs l’auteur Simon Roussin (Xibalba, Prisonnier des glaces, Barthélémy…), le musicien Dominique A, les journalistes Ali Baddou et Aurélia Vertaldi, la scénariste et réalisatrice Noémie Lvovsky et le libraire Olivier Maltret. Il devra distinguer six albums au sein de la sélection officielle et la sélection patrimoine. Le jury jeunesse, présidé par Dorothée de Monfreid, récompensera quant à lui deux albums, l’un jeunesse et l’autre « jeune adulte ». Le prix du public, de retour cette année, sera désigné par un jury de lecteurs, au sein d’une sélection réduite. Quant au Fauve polar SNCF, il est choisi par un jury à part.

pipistrelli_couvQuelles bandes dessinées sauront les séduire ? Voici une humble tentative de dégager des forces en présence, prix par prix.

Pour le Fauve jeunesse, notre coup de coeur 8-12 ans va à Pipistrelli, premier et pétulant album de Charlotte Pollet. Mais Camille Jourdy et ses Vermeilles, déjà récompensé à Montreuil, semblent être des candidates sérieuses. Sauf si le militant La Ligue des super féministes remporte la palme de l’originalité et de l’engagement. Côté ados/jeunes adultes (à partir de 13 ans), là aussi, notre coup de coeur est l’oeuvre d’une jeune autrice, l’Américaine Tillie Walden, intitulée Dans un rayon de soleil. Mais elle aura des concurrents costauds, avec Le Fils de l’Ursari de Cyrille Pomès et Isabelle Merlet (Prix jeunesse ACBD) ou le superbe Mécanique céleste de Merwan.

Les Fleurs rouges CouvCôté patrimoine, la sélection est une nouvelle fois de très haut niveau. Un Fauve pour Les Fleurs rouges de Yoshiharu Tsuge viendrait doubler l’actualité autour de cet auteur, puisqu’il est au centre d’une importante exposition cette année à Angoulême (quand Kazuo Kamimura avait été exposé, son Club des divorcés avait remporté le Fauve patrimoine…). Toutefois, un autre album de Cornélius pourrait venir déjouer les pronostics, La Main verte et autres récits, de Nicole Claveloux. À moins, et on ne serait pas contre, que la perle noire Stray Bullets de David Lapham ou l’incontournable Walt & Skeezix ne mettent tout le monde d’accord.

loup_couvAu rayon polar, le jury du Fauve polar SNCF a souvent surpris, en choisissant les outsiders, à savoir des auteurs français en début de parcours par exemple, plutôt que des stars américaines. Misons cette année sur le très excitant Dans la tête de Sherlock Holmes, de Benoît Dahan et Cyril Liéron (Ankama), qui pourrait faire oublier les so british Cassandra Darke et Le Detection Club.

Pour le prix du public parrainé par France Télévisions, la sélection étant assez variée, difficile de savoir qui saura séduire le jury de lecteurs. La fiction à grand spectacle avec Les Indes fourbes ? L’intimiste In Waves ? Ou alors un album à la fois classique et audacieux, d’une grande maîtrise et d’une grande humanité, à savoir Le Loup de Jean-Marc Rochette ? On mettrait bien un pièce sur lui.

dora-T4_couvLe Grand jury doit choisir une série à récompenser. Et là, pour BoDoï, le grand favori est Dora de Minaverry, une fresque sensible et intelligente qui s’appuie sur le parcours d’une chasseuse de nazis pour brosser un beau portrait des années 1960 en France et en Europe. Et c’est la seule série, avec Le Bateau de Thésée, à avoir déjà atteint les 4 tomes.

Le prix Révélation sera sûrement un des plus délicats à trancher, car les premiers albums de haute volée sont nombreux cette année : In Waves d’AJ Dungo, La Traversée de Clément Paurd, Saison des roses de Chloé Wary, voilà le trio de tête. Qu’on n’a pas envie de trancher, si ce n’est qu’In Waves est peut-être suffisamment puissant pour être récompensé dans une autre catégorie.

Nouveauté 2020, le prix de l’Audace récompense « l’expérimentation et l’innovation formelle à travers un album au style graphique inventif et novateur, utilisant toutes les possibilités de la bande dessinée pour mieux en bousculer les frontières ». Formellement, Papa Maman Fiston, Guerre, La Traversée ou Lucarne remplissent ces conditions. Mais aussi le très fort Un matin avec Mlle Latarte, de Caroline Sury, chez qui l’expérimentation graphique est au service d’un témoignage intime.

In Waves couv AJ DungoViennent enfin les deux prix les plus forts, à savoir le Prix spécial du jury – qui représente un coup de coeur – et le Fauve d’or, meilleur album de l’année. Encore une fois, In Waves pourrait tirer son épingle du jeu. Mais l’imposant et passionnant Révolution pourrait avoir les épaules, le touchant Ecolila déjouer les pronostics ou Préférence système surfer sur son Grand Prix de la critique.

Tentons donc un palmarès-fiction :

Fauve d’Or prix du meilleur album
In Waves – AJ Dungo (Casterman)

Fauve d’Angoulême Prix spécial du jury
Révolution #1 – Florent Grouazel & Younn Locard (Actes Sud-L’An 2)

Fauve d’Angoulême Prix Révélation
Saison des roses – Chloé Wary (Flblb)

Fauve d’Angoulême Prix de l’Audace
Un matin avec Mlle Latarte – Caroline Sury (Le Monte-en-l’air)

Fauve d’Angoulême Prix de la Série
Dora – Minaverry (L’Agrume)

Fauve d’Angoulême Prix du Patrimoine
Walt & Skeezix – Frank King (Éditions 2024)

Fauve Polar-SNCF
Dans la tête de Sherlock Holmes #1Benoît Dahan et Cyril Liéron (Ankama)

Fauve d’Angoulême Prix du public France Télévisions
Le Loup – Jean-Marc Rochette (Casterman)

Fauve d’Angoulême Prix Jeunesse
Pipistrelli – Charlotte Pollet (Biscoto)

Fauve d’Angoulême Prix Jeunes adultes
Dans un rayon de soleil – Tillie Walden (Gallimard)

Et vous, quels sont vos favoris ?

Publiez un commentaire