Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 24, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

10 Comments

ToXic ****

23 novembre 2010 |

bravotoxic_couvPar Charles Burns. Cornélius, 21€, le 21 octobre 2010.

Doug est un jeune homme d’une vingtaine d’années, post-adolescent qui ne s’est pas encore trouvé. Cet étudiant en art est en quête de quelque chose de « sombre, riche et nouveau », qu’il semble trouver en la personne de Sarah, une jeune femme férue de photo…

burns_1Auteur du brillant Black Hole, au noir et blanc vénéneux, Charles Burns s’exprime cette fois en couleurs. L’Américain rend aussi un hommage formel à Hergé, qu’il a beaucoup lu étant enfant. Lorsqu’on le découvre, son héros est doté d’une houppette. Il évolue ensuite dans un univers peuplé de références à Tintin (des oeufs ressemblants aux champignons de L’Etoile mystérieuse, une scène d’inondation rappelant la rencontre avec Tchang dans Le Lotus bleu…).

Son graphisme très « ligne claire », malgré des effets de pinceaux et des hachures, contraste avec l’histoire étrange qu’il raconte. On est en effet loin d’une aventure traditionnelle du reporter du Petit Vingtième : à la manière d’Alice en route pour le pays des merveilles, Doug suit un chat à travers le trou d’un mur, et se retrouve dans un pays étrange, où s’agitent des créatures bizarres. Prévu en trois tomes, le récit joue avec la temporalité à coup d’ellipses, et renferme des références à William Burroughs, grande influence de Burns. On referme ToXic avec, en tête, plus d’interrogations que de réponses. Et le sentiment d’avoir dévoré un itinéraire fou, détaillé de façon virtuose.

bouton_nbd

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr

Commentaires

  1. CherryTree

    C’est pas plutot un dyptique qui est prevu ?

  2. CherryTree

    C’est pas plutot un dyptique qui est prevu ?

  3. @CherryTree : Au début si, Charles Burns prévoyait un diptyque, qui s’est transformé au fil de la création en triptyque…

  4. @CherryTree : Au début si, Charles Burns prévoyait un diptyque, qui s’est transformé au fil de la création en triptyque…

Publiez un commentaire