Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 19, 2019















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Au pays des ombres ***

7 novembre 2012 |

picto-critique-V3-3ombres_couv-pg__0Par Thierry Martin et Mathis. Soleil/Noctambule, 17,95€, octobre 2012.

Antoine en est persuadé : Vincent, son grand frère simplet et récemment décédé, revient régulièrement d’entre les morts pour parler et jouer avec lui. Même si la maîtresse le rappelle à l’ordre et ses camarades se moquent, il n’en démord pas…

ombres_1Fils d’un fossoyeur et d’une taxidermiste, le garçonnet ne craint pas les cimetières. Il a même tendance à en faire son terrain de jeux favori. C’est là qu’il va se retrouver happé par un univers inconnu, et explorer le dangereux pays des ombres.

Dans cet album scénarisé par Thierry Martin, il y a du Tim Burton – référence incontournable quand on mêle étrange, au-delà et enfance. Mais Au pays des ombres finit, après un démarrage un peu mou, par trouver son identité propre. Entre conte effrayant tous publics et péripéties débridées. Antoine, gamin qui peine à faire son deuil et cherche un dérivatif à son chagrin, ménage des surprises au lecteur – il doit composer avec des espèces de zombies inquiétants, un cow-boy en quête de repos ou un Satan moins diabolique qu’il n’y paraît. Lui et son aîné gobeur de mouches sont croqués avec finesse et originalité. Le dessin de Mathis (clair, agréable mais pas particulièrement percutant) suit un découpage bien réalisé, qui impulse un rythme trépidant. Il donne chair à une aventure à la fois morbide et amusante, qui ne manque ni de profondeur, ni de saveur.

PaysOmbres-p01-96.indd

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

Publiez un commentaire