Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Awrah #1 °

12 août 2009 |

awrah_couv.jpgnon.jpgPar Ana Luiza Koehler, Christian Simon et Fuat Erkol. Daniel Maghen, 14 €, le 2 juillet 2009.

Le destin, toujours le destin. L’homme ne serait qu’un jouet entre ses mains, pantin impuissant dans le grand tourbillon de la vie et de la mort. C’est ainsi que Tahar voit son existence. Recueilli enfant par un riche habitant de Bassora vers l’an 800, il en devient comme le fils. Suscitant immanquablement la jalousie railleuse de l’aîné de la famille. Devenu adulte, Tahar s’éprend d’une jeune berbère envoûtante. Mais son père adoptif avait déjà jeté son dévolu sur elle. Que faire? Écouter son coeur ou respecter son père?

awrah_image.jpgUn Orient mystique et mystérieux, une femme d’une beauté ensorcelante, des lumières somptueuses, la mort qui rôde… Tout est réuni ici pour une belle saga exotique et romantique, lecture idéale pour l’été. Hélas, l’intrigue est si convenue qu’elle ruine tout espoir et ne fait ressortir que les défauts de ce premier tome. L’élégant dessin réaliste  d’Ana Luiza Koehler et les couleurs magnifiques de Guy Raives sont ainsi desservies par un scénario plan-plan, dont on devine tous les rebondissements à l’avance. Les dialogues ampoulés figent les personnages dans des postures affectées tout à fait désagréables. On s’ennuie donc ferme à la lecture de cette Rose des sables (titre de ce premier volume), dont on espère que la suite prendra une direction plus surprenante.

Achetez Awrah sur Amazon.fr

Commentaires

  1. rupaan

    j ai lu cette superbe bd au scénario classique mais au finale assez surprenant tout de meme et contrairement a ce que dit Benjamin Roure,j ai trouvé que les dialogues étaient forts biens écrits ; mais on sait que les « critiques » ne sont pas tjs de fabuleux écrivains :)
    j ai meme trouvé que la critique – du critique -était assez plan- plan…au finale la parole est aux lecteurs : 4,57/5 . pas mal pour une bd aux dialogues ampoulés :)

  2. rupaan

    j ai lu cette superbe bd au scénario classique mais au finale assez surprenant tout de meme et contrairement a ce que dit Benjamin Roure,j ai trouvé que les dialogues étaient forts biens écrits ; mais on sait que les « critiques » ne sont pas tjs de fabuleux écrivains :)
    j ai meme trouvé que la critique – du critique -était assez plan- plan…au finale la parole est aux lecteurs : 4,57/5 . pas mal pour une bd aux dialogues ampoulés :)

Publiez un commentaire