Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | May 27, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Beaux livres pour Noël (3)

16 décembre 2013 |

Philo, comics, méchants, pionniers et Argentine. Des idées de beaux livres en tout genre pour vos cadeaux de Noël.

philo_couvLa vie a-t-elle un sens ?

« Qu’est-ce qui fait qu’un comic strip est capable, en trois mots et deux coups de crayon, d’exprimer pourquoi il y a quelque chose plutôt que rien, s’il faut mourir ou vivre et si vraiment tout cela a un (non) sens? », se demande Sven Ortoli, qui a dirigé un numéro hors série de Philosophie magazine avec plein de BD dedans, qui est devenu cet automne un beau livre. On y retrouve des textes érudits et accessibles d’Umberto Eco, Serge Tisseron, Martin Winckler ou Julian Baggini, des entretiens avec Boris Cyrulnik ou Benoît Peeters, évoquant la bande dessinée mondiale à travers de ses oeuvres majeures, qui interrogent le sens de la vie, de Little Nemo à Gaston Lagaffe, du travail d’Osamu Tezuka à celui de Chris Ware, de Rantanplan aux Peanuts, en passant par Spider-Man et Calvin & Hobbes. Le tout est joliment illustré, et accompagné d’histoires courtes inédites de Lewis Trondheim, Marc-Antoine Mathieu, Aurélia Aurita, Philipe Geluck, Jul et Charles Berberian, qui met en scène son ours et son pingouin philosophant sur la banquise, comme dans le magazine. Un ouvrage original et intéressant, qui prouve une nouvelle fois que la bande dessinée peut être un excellent support de réflexion.

La vie a-t-elle un sens ? – bande dessinée et philosophie.
Collectif, dirigé par Sven Ortoli.
Philo éditions, 19,50 €.
Achetez-le sur Amazon.fr

des_comics_et_des_artistes_couvDes comics et des artistes

C’est à une balade intime et inédite que nous convie Christopher Irving dans Des comics et des artistes. Ce recueil de courts portraits et interviews de grands noms de la bande dessinée américaine est une plongée douce et lumineuse au plus près de ces grands artistes d’un art longtemps considéré comme mineur, des scénaristes et dessinateurs qui ont eu de la peine à gagner leur statut d’auteur outre-Atlantique. Will Eisner, Frank Miller, Neil Gaiman, Chris Ware, Joe Kubert, Paul Pope, Jim Lee, Brian Azzzarello, Grant Morrisson, Scott McCloud ou Brian Michael Bendis… ils sont tous là, et bien d’autres, dans cet ouvrage de 240 pages à la maquette impeccable et au beau papier, richement illustré de planches et dessins, et surtout de superbes photos de Seth Kushner. Un pavé à picorer avec gourmandise, un livre pour mieux comprendre l’importance de ces stars de la pop culture passée et présente, avec toujours un petit bloc notes pour lister les bonnes lectures pour plus tard. Un must pour les fêtes (et après aussi, bien sûr).

Des comics et des artistes.
Par Christopher Irving et Seth Kushner.
Muttpop, 30 €.
Achetez-le sur Amazon.fr

des_comics_et_des_artistes_image

mechants_couvMéchants, crapules et autres vilains de la bande dessinée

« Si Olrik prenait sa retraite, Blake et Mortimer passeraient leurs soirées au Centaur Club à discuter de politique étrangère et à échanger les derniers potins. On imagine d’ici l’ennui du lecteur. » C’est ce que constate, à juste titre, Christophe Quillien dans Méchants, crapules et autres vilains de la bande dessinée, série de près de 100 mini-portraits de figures du mal ou d’emmerdeurs patentés de la BD mondiale. On croise des figures bien connues de la bande dessinée franco-belge classique (Zorglub, Rastatopoulos, Joe Dalton, Gargamel, Iznogoud, M. Choc…), des personnages plus récents (Herbert de Vaucanson, le Tueur, M. Novembre, Thanos…), ainsi que des Japonais incontournables (Tetsuo dans Akira, Golgo 13, Arlong dans One Piece…) et quelques Américains (Le Crâne rouge, Galactus, Ignatz…), malgré l’absence notable – pour des questions de droits – de bad guys de chez DC Comics. Doté de quatre jaquettes au choix (Zorglub, Olrik, Joe Dalton ou Kriss de Valnor), l’ensemble est instructif, bien illustré et surtout très agréable à lire, au gré de ses envies. Parce qu’évidemment, dans les BD, ce sont toujours les méchants qu’on préfère.

Méchants, crapules et autres vilains de la bande dessinée.
Par Christophe Quillien.
Huginn & Munnin, 39,95 €.
Achetez-le sur Amazon.fr

mechants_image

el_gran_surubi_couvEl Gran Surubi

Les Rêveurs nous habituent à produire quelques perles graphiques qui sortent vraiment de l’ordinaire. C’est à nouveau le cas avec El Gran Surubi, conte cruel et hypnotique en provenance d’Argentine. Où l’on suit Ramon, embrigadé de force sur un navire militaire traquant une baleine chimérique, poisson géant objet de fantasme et prétexte à l’oppression d’un peuple affamé. Au fil de soixante poèmes, publiés en français et espagnol, Pedro Mairal nous emmène dans une campagne de pêche aux allures de descentes aux enfers aqueuse et hallucinée, magistralement illustrée par Jorge Gonzales (Chère Patagonie), dont les grandes images pleine page sont autant de peintures cauchemardesques proches de l’abstraction. Un livre étonnant et envoûtant.

El Gran Surubi.
Par Jorge Gonzales et Pedro Mairal.
Les Rêveurs, 20 €.
Achetez-le sur Amazon.fr

dore_couvDes-agréments d’un voyage d’agrément

Les éditions 2024 ne sont décidément pas là où on les attend. Après avoir révélé les jeunes Simon Roussin (Heartbreak Valley) , Léon Maret (Canne de fer et Lucifer), Matthias Picard (Jim Curious) ou Guillaume Chaucha (Il se passe des choses), le petit label strasbourgeois remet au goût du jour un pionnier de la bande dessinée mondiale: Gustave Doré. Davantage connu pour ses illustrations de classiques de la littérature, cet artiste à la carrière mouvementée a produit dans sa jeunesse quatre livres de bande dessinée. Avant sa célèbre Histoire pittoresque, dramatique et caricaturale de la Sainte-Russie, que les éditions 2024 devraient rééditer prochainement, il publia en 1851 Des-agréments d’un voyage d’agrément, cocasse et très second degré carnet de voyage d’un artisan français qui découvre les pâturages suisses. Composée de dessins – splendides – sans bulle, mais accompagnés d’un texte narratif et/ou dialogué, cette aventure enchaîne les gags absurdes et les expérimentations graphiques les plus audacieuses, pour une cavalcade sans queue ni tête tout à fait délectable. Mis en page avec soin dans un beau format à l’italienne au dos toilé, voilà un album singulier et bienvenu pour redécouvrir les fondements de la bande dessinée, cet art vieux de plus de 150 ans.

Des-agréments d’un voyage d’agrément.
Par Gustave Doré.
Éditions 2024, 19 €.
Achetez-le sur Amazon.fr

dore_image

Publiez un commentaire