Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Black out **

21 mai 2012 |

picto-critique-V3-2black_out_couvPar Jérôme Lerpinière. Sarbacane, 17,90€, le 4 avril 2012.

Elle n’a pas froid aux yeux, Norma Rouge. Un soir de juin, la jeune femme se rend dans une soirée « néo-païenne » : « éco-champagne, éco-coke et éco-rock au programme ».

black_out_1Elle y rencontre Claire et Angelo, deux trentenaires sympas et séduisants, dont l’existence lui semble bien plus excitante que la sienne. Pourquoi ne pas les embarquer en voiture, et accepter leur offre, « une surprise de taille » ? Mais quand Norma se réveille quelques heures plus tard, droguée, et un cadavre dans le coffre de son auto, elle se sent immédiatement moins aventureuse

Un ton direct, sans chichis, et en même temps stylé. Voilà ce qui marque dès les premières pages de Black out, polar malin et très cinématographique, qui joue autant avec sa protagoniste principale qu’avec son lecteur. Jérôme Lerpinière y appose une patte graphique originale, triturant habilement les masses de noir, manipulant les volutes de fumées comme autant d’éléments narratifs pour faire avancer son histoire. D’où vient alors que l’on décroche, pas totalement convaincu par cette enquête sombre et taquine ? Probablement de rebondissements peu clairement motivés. Et d’une héroïne au caractère affirmé, mais insuffisamment creusé.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr

black_out_2

Publiez un commentaire