Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | June 26, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Catharsis

21 mai 2015 |
SERIE
Catharsis
DESSINATEUR(S)
Luz
SCENARISTE(S)
Luz
EDITEUR(S)
PRIX
14.50 €
DATE DE SORTIE
21/05/2015
EAN
275481275X
Achat :

catharsis_1Comment revivre, se remettre à travailler, quand on a perdu dans la même matinée son meilleur ami (Charb) et son collègue (Cabu) ? Qu’on a survécu par hasard à un massacre — en retard, le matin du 7 janvier 2015, jour de son 43e anniversaire, il a croisé les frères Kouachi quittant Charlie Hebdo ? Avec Catharsis, Luz fait un travail thérapeutique, ce qu’avance très simplement le titre du livre. « Un jour, le dessin m’a quitté. Le même jour qu’une poignée d’amis chers. A la différence qu’il est revenu, lui. Petit à petit. A la fois plus sombre et plus léger. Avec ce revenant, j’ai dialogué, pleuré, ri, hurlé, je me suis apaisé à mesure que le trait s’épurait. » Dans une jolie introduction, l’auteur de J’aime pas la chanson française pointe ce qui paraît une évidence, alors qu’on se plonge dans son livre : son style a changé. Il serait caricatural de dire qu’il a mûri ; il s’est, plutôt, affiné, fluidifié, et se pare d’une nouvelle densité, certainement due à son sujet.

Le directeur artistique de Charlie — qu’il a annoncé quitter en septembre — commence par dire sa sidération totale. Le soir du 7 janvier, au Quai des Orfèvres, il ne peut que griffonner encore et encore un bonhomme aux yeux exorbités, comme refusant de croire ce qu’il a vu (les corps de ses collègues baignant dans le sang). S’ensuivent des histoires courtes de quelques planches, de brèves balades dans le quotidien devenu terriblement angoissé du dessinateur, ses rêves ou rêveries. D’une conversation imaginaire déchirante avec Charb à un élégant ballet des frères Kouachi, à l’apparition de Ginette, sa « boule au ventre » qui ne le lâche que très rarement, ou à la « forte envie de chier » du pigeon qui décora François Hollande, lors de la marche du 11 janvier. Il raconte son intimité physique avec sa femme, la façon dont cette dernière le ramène à la raison après une crise d’hystérie — la faute à un trop plein de tristesse. Et aussi la lourdeur étouffante du dispositif policier dont il bénéficie (trois hommes en civil le suivent en permanence). Catharsis est le récit fragmenté, beau, poignant et troublant d’un homme ordinaire en situation extraordinairement dramatique. Et de la façon dont il tente d’en réchapper.

catharsis_2

Publiez un commentaire