Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 24, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Ciao à la bande à Tchô !

1 mars 2013 |

Après une quinzaine d’années d’existence, le magazine de BD jeunesse Tchô! dit ciao à ses lecteurs.

tcho164Avec un numéro 164 qui va rapidement devenir collector, le magazine Tchô! fait ses adieux au monde de la presse jeunesse. Pour l’occasion, la majorité des auteurs qui ont participé de près ou de loin à l’aventure se sont réunis pour dire bye-bye aux lecteurs dans une ambiance festive. On remarquera tout de même quelques absents, des compagnons de longue date qui n’ont pas été conviés à la fête, alors que d’autres, qui n’ont pas spécialement participé à la vie du magazine, sont présents.

Il est tout de même difficile d’imaginer que dès le mois de mars, on ne retrouvera plus la bande à Titeuf chez les marchands de journaux. Depuis 1998, les Captain Biceps, ChronoKids, Mamette, Lou et autres héros made in Tchô n’ont pas jamais manqué à l’appel des jeunes fans. Mais malgré les 10 000 abonnés, le volume des ventes n’était plus suffisant pour le diffuseur. Qui, face à une concurrence de plus en plus rude, a fait le choix d’arrêter l’aventure.

Le magazine édité par Fleurus tire donc sa révérence, mais les deux collections associées, Tchô La collec… et Tchô L’aventure… (chez Glénat), qui ont pour objectif de publier les séries phares, vont, elles, poursuivre leur petit bonhomme de chemin. Avec le temps, la plupart des auteurs ont pu installer leurs séries dans les librairies et ils pourront ainsi continuer à faire vivre de belles aventures à leurs petits héros.

Pour les jeunes auteurs, c’est tout de même un espace de création et de publication qui disparaît, et une opportunité de faire connaître leurs travaux. Prenons tout de même rendez-vous dans quelques semaines pour la sortie du premier album de Goligo ou de Bichon et la suite des aventures d’Agito Cosmos ou des souvenirs de Mamette. De quoi consoler les lecteurs, qui pourront toujours se rabattre sur le magazine Spirou, qui fête ses 75 ans et affiche une belle vitalité.

tcho_couv

Publiez un commentaire