Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Coelacanth #1-2 ***

27 février 2013 |

picto-critique-V3-3coelacanth_couvPar Kayoko Shimotsuki. Soleil Manga, 6,99€, le 9 janvier 2013.
2 volumes parus sur 2 – Série terminée au Japon.

Avec Coelacanth, Kayoko Shimotsuki nous offre un moment de lecture bien loin des shôjo classiques dont nous abreuvent généralement les éditeurs. La mélancolie, la douceur, la retenue et la beauté des couvertures retranscrivent à merveille le contenu de ces deux volumes. Ici, point d’histoire d’amour, mais bien un drame qui a marqué à jamais Hisano…

coelacanth_imageEn effet, si la jeune fille est maintenant au lycée, il semble que sa vie se soit arrêtée dix ans plus tôt. L’immeuble dans lequel elle vivait alors a été détruit sous ses yeux par une explosion. À quelques mètres seulement du bâtiment, elle a été sauvée involontairement par un garçon qui l’a bousculé sur son chemin. Alors que le proviseur de son lycée annonce la mort d’un de ses anciens professeurs, le passé de la jeune fille ressurgit au travers de l’enquête de police et de la rencontre avec Yukinari, un copain d’enfance qui vivait dans le même immeuble qu’elle. Tourmentée et victime d’hallucinations depuis le drame, Hisano s’était renfermée sur elle-même, quasi neurasthénique et sans émotion.

Parfois un peu décousu, le scénario est néanmoins concis et intelligent, et ne tombe pas dans la facilité. Une mise en page moderne et épurée s’accorde parfaitement avec la subtilité et l’élégance du dessin. Espérons que Soleil Manga nous propose de nouvelles œuvres de cette auteure qui ne se laisse pas accabler sous le poids du genre. Tout à la fois délicat, émouvant et sombre, Coelacanth surprend tout en faisant preuve d’une grande maturité.

© Kayako SHIMOTSUKI / KODANSHA Ltd.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

Publiez un commentaire