Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | February 23, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Colt & Pepper #1

21 janvier 2020 |
SERIE
Colt & Pepper
ALBUM
Pandemonium à Paragusa - 1
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
14.95 €
DATE DE SORTIE
15/01/2020
EAN
2413015574
Achat :

Le capitaine Pepper approche de la retraite et il ne s’en plaint pas. Il en a vu défiler des chefs, des Ducs, des fourbes en tout genre et des malfaisants en pagaille. Lui, il a navigué entre tous – bons comme méchants, truands comme nobles – pour faire respecter un semblant d’ordre, dans ce monde peuplé de créatures magiques. Mais la magie, justement, dans sa version la plus noire, est en train de grignoter partout, et voilà Pepper contraint de faillir à sa mission pour sauver son neveu, Colt, et un peu d’espoir pour son petit monde…

colt-et-pepper_image1Voilà un étonnant début de série, bien plus original que sa couverture – toutefois splendide, dans le genre cape et épée – et les premières pages ne le laissaient présager. En effet, Darko Macan et Igor Kordey (Marshall Bass) construisent ici un univers de fantasy étrange et malsain, qu’ils n’expliquent pour l’heure que par petites touches : ce serait comme si le Nouveau Monde des XVIe-XVIIe siècles était tombé dans un univers parallèle où les créatures chimériques avaient pris la place des peuples humains traditionnels. Dès lors, on croise des chats parlant au faciès d’enfant lapant du sang humain, des bandits se transformant en crabe géant, des rebelles se muant en une unique chose à tentacules, le tout dans un monde de pierre, de fer et de bois d’une belle élégance. S’y ajoutent des séquences fantastiques plus communes mais fort réussies, comme cette virée dans le brouillard du monde des morts… Colt & Pepper, c’est un peu le mélange improbable entre Don Quichotte, Pirates des Caraïbes et L’Histoire sans fin, porté par les larges cases au trait épais et épique d’Igor Kordey, qu’on a rarement vu aussi à son aise que dans ce registre fantasmagorique. Une singulière bonne surprise.

colt-et-pepper_image2

Publiez un commentaire