Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 15, 2019















Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Djinn #9 °

17 juin 2009 |

non.jpgdjinn_couv.jpgPar Ana Miralles et Jean Dufaux. Dargaud, 11,50 €, le 12 juin 2009.

djinn9_image.jpg« Le destin de deux Djinn s’accomplit enfin. » Le pitch de cet ouvrage était alléchant. On allait enfin savoir quel serait le destin de Jade – alias Anaktu -, Djinn ou esprit invisible devenu quasi déesse -, et celui de sa descendante Kim, elle aussi Djinn. Dans l’album, les deux donzelles se croisent rapidement, un personnage secondaire insinuant même que leur rencontre tient de l’illusion. Et l’on reste un peu sur sa faim quant à leur devenir. C’est que Djinn, conte fantastico-érotico-exotique au long cours, se fait au fil des tomes de plus en plus touffu. Ici, Jade deale l’immortalité contre une union charnelle avec le Roi Gorille – un singe pas franchement sexy. Tandis que Kim, aveugle, mène une enquête confuse. Une relecture concentrée des huit épisodes précédents est donc hautement recommandée avant de se plonger dans le neuvième.

De la cruauté, de l’Afrique tribale et animale, et une pincée de sexe. Voilà l’essentiel des ingrédients cuisinés par Jean Dufaux, qui leur adjoint une bonne dose de rebondissements capillotractés. Le beau dessin d’Ana Mirallès, délicat et revêtu de couleurs vives, ne suffit pas à rendre l’ensemble digeste. Sans être franchement déplaisante, la lecture de Djinn se révèle sans saveur, laissant juste persister un joli reflet dans la rétine.

+ d’infos avec nouvellesBD.com
Achetez Djinn T.9 sur Amazon.fr

Commentaires

Publiez un commentaire