Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 17, 2018















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Eden #1

27 septembre 2018 |
SERIE
Eden
ALBUM
Le Visage des sans-noms - 1
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
15 €
DATE DE SORTIE
12/09/2018

Dans une ville délabrée comme un immense bidonville, beaucoup de jeunes gens rêvent de l’Ascension, un concours ardu qui permet d’intégrer une sorte d’académie spirituelle, au sein d’un tour protégée des miasmes de la populace. Jonas fait partie des ces ados intelligents et bûcheurs. Il se prépare et compte bien rejoindre là-haut sa soeur, Hélix. Or, un soir, celle-ci fait le mur et le rejoint pour lui dire que son rêve de changement de vie pourrait virer au cauchemar. Dans le même temps, une révolte gronde contre ce pouvoir mystérieux et antidémocratique…

eden_image1Dans ce premier tome de ce qui s’annonce comme une série de SF tous publics, plutôt rayon « young adult » à côté d’Hunger Games, Fabrice Colin (romancier, co-auteur de La Brigade Chimérique) préfère brosser le portrait de ses protagonistes – un jeune en quête de repères, une grande soeur rebelle, un père amer – que de décrire en détail le monde dans lequel ils évoluent. Bonne idée, qui a tout de même ses revers. Ce qui fonctionne, c’est qu’on est immédiatement dans l’action, avec des dialogues concis et efficaces, toujours au plus près des personnages. Dès lors, et c’est là le principal défaut, il nous manque une assise, un décor et un temps auquel se raccrocher. Qu’est-ce que cette ville? Qui la dirige? Depuis combien de temps des jeunes sont-ils enrôlés dans cette sorte de secte d’État? Beaucoup de questions surgissent à la lecture qui, sans gêner vraiment le déroulé de l’intrigue, empêchent une immersion totale dans le récit. Le dessin de Carole Maurel répond, graphiquement, à cette double impression, positive/négative. Avec son trait enlevé et tout en énergie et en lisibilité, la dessinatrice d’Écumes ou de L’Apocalypse selon Magda emmène sans forcer son lecteur aux côtés de ses héros, mais frustre par son aspect peu léché. Voilà donc un premier volume prometteur, qui a su titiller l’intérêt. À confirmer, par des développements qu’on espère solides, dans les volumes suivants.

eden_image2

Publiez un commentaire