Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Fabrice Tarrin

31 mars 2008 |

Fabrice Tarrin, un lémurien sinon rien

C’est sous la fourrure d’un lémurien que Fabrice Tarrin s’est fabriqué un nid sur le net. Lui qui était « assez hermétique à ce mode de production », et qui trouvait « hallucinant que les auteurs de blogs passent autant de temps à lire tous les commentaires de leurs lecteurs », a fini par se prendre au jeu – cédant en cela à la demande de sa compagne d’alors, la dessinatrice Laurel. C’est ainsi que naît à la mi-2006 le Fleurblog. Sur cet espace virtuel créé par le couple, Laurel joue à l’amoureuse tandis que Fabrice Tarrin préfère la caricature animalière. Quelques mois plus tard, suite à la rupture des deux artistes, le Fleurblog se fane et le Tarrin blog démarre. « Cela coïncidait avec l’apparition de Cyril, un ami schizophrène dont j’ai fait un canard noir, explique l’auteur du dernier Spirou et Fantasio. Avec lui, je sortais de la caricature pour livrer une espèce de témoignage. »
Lewis Trondheim, qui partageait alors un atelier avec Fabrice Tarrin, insiste pour que l’auteur développe l’histoire de Cyril, pour l’éditer dans sa collection Shampooing (chez Delcourt). Le Tarrin blog devient alors « support de prépublication » d’un ouvrage rassemblant les notes parues au jour le jour, pour en faire un récit articulé. Son héros, Fabrice le lémurien, cède rapidement sa place au canard noir. « Au début, la description de cette personne – que je considère presque comme un petit frère – était très brutale, et les lecteurs me demandaient pourquoi je ne le mettais pas dehors. Et puis c’est devenu un personnage attachant, ses attitudes parfois outrancières étant excusées par sa schizophrénie. Quand il a découvert le blog, il a été assez content, même si certains passages le dérangeaient. »
Cette histoire est – pour le moment – terminée. Du coup, le site est moins souvent actualisé et moins fréquenté ; après avoir capté 17 000 visiteurs quotidiens, le Tarrin blog draine aujourd’hui une dizaine de milliers d’accros. En mêlant sa vraie vie à celle de son blog (c’est par ce medium qu’il a rencontré l’une de ses récentes conquêtes), Fabrice Tarrin a mené « une expérience un peu risquée, toujours sur le fil ». « En 2007, j’ai vécu beaucoup d’événements extraordinaires que je me devais de raconter. Mon quotidien est maintenant plus banal, il faudrait peut-être que j’invente des histoires… »

Benjamin ROURE

Images © Fabrice Tarrin et Delcourt

Notule adresse blog
www.fabricetarrin.com/blog/

Notule livre
Le Journal intime d’un lémurien
Par Fabrice Tarrin
Delcourt, 13,95 €, le 19 mars.

 

Publiez un commentaire