Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | June 1, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Fils de sorcières

9 janvier 2020 |
SERIE
Fils de sorcières
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
14 €
DATE DE SORTIE
27/11/2019
EAN
2822226709
Achat :

Avoir pour maman une sorcière aux doigts de fée, capable de résoudre bien des soucis du quotidien, comme les courses ou le repas du soir, c’est drôlement pratique. Cependant, être un petit garçon sans pouvoir, au milieu d’une mère, d’une grand-mère, de tantes et même d’une petite soeur magiciennes, ça peut être un brin frustrant. Et comme son papa s’est évaporé depuis sa naissance, Jean rumine. Mais il va passer outre son tourment quand un Buveur de magie va transformer une à une toutes les sorcières de sa famille en poupées de chiffon. Avec sa petite soeur pleine de ressources, il va remuer ciel et terre pour retrouver le malfaiteur!

fils-de-sorcieres_image1Après le chouette La Rivière à l’envers, ce nouvel album du genre fantastique de la collection Pépites de Jungle (dédiée à l’adaptation de romans prescrits par l’Éducation nationale) est une belle réussite. Une nouvelle fois, Maxe L’Hermenier s’empare d’un texte, ici de Pierre Bottero, et développe un one-shot parfaitement rythmé, s’appuyant sur un décor réaliste (famille décomposée, repas au McDo, excuse à trouver pour sécher l’école…) au sein duquel éclate la magie. De manière lumineuse et naturelle, ou de façon suintante et terrifiante. Le personnage du Buveur de magie, avec son allure de vieil épicier alcoolique, à la trompe dégoûtante à la place du nez, est ainsi franchement inquiétant. Une efficacité qu’on doit aussi beaucoup à Stedho, dont le dessin trouve lui aussi l’équilibre adéquat et immerge sans difficulté le lecteur par ce style quelque part entre réalisme et cartoon fantastique. Bien joué : voilà qui devrait donner envie aux jeunes lecteurs – en plus du dossier pédagogique en fin d’album – d’aller découvrir le roman original, pour prolonger l’émerveillement.

fils-de-sorcieres_image2

Publiez un commentaire