Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Happy Slapping °

26 mars 2010 |

happy_slapping_couvnonPar Jean-Philippe Peyraud et Marc Villard. Casterman, 17 €, le 24 mars 2010.

Céline bosse au Samu social, et maraude le soir pour venir en aide aux SDF. Fournir un café, un lit, une couverture, une oreille attentive. Mais elle cherche aussi son père, saxophoniste qui l’a abandonnée quand elle était petite et qui erre désormais dans les rues de Paris. De son côté, ce papa clochard assiste au tabassage de sans-abris par des gamins friqués, qui filment la scène avec un téléphone portable…

happy_slapping_image1Trop de glauque peut nuire à la santé, et au moral du lecteur de BD. Irrémédiablement, le scénario de Happy Slapping, adapté du roman Bird de Marc Villard, s’enfonce peu à peu dans le sordide, alors qu’on pensait qu’on y était déjà jusqu’à la gorge. L’héroïne vit chaque nuit des situations difficiles, et voilà qu’on apprend qu’elle est ex-toxico-prostituée. Le papa, en plus de galérer pour manger à sa faim, est la cible d’un tueur. Et encore, je ne vous dis pas tout. Cette spirale du désespoir est tellement suffocante qu’on finit par s’en extraire sans forcément s’en rendre compte, et on regarde alors défiler une histoire bien peu crédible, dont les failles sont mises en lumière par la distance protectrice prise avec le livre. Reste le dessin de Jean-Philippe Peyraud, d’une fluidité et d’une efficacité impeccables, mais qu’on aimerait voir servir un projet plus attachant.

Achetez Happy Slapping sur Amazon.fr

Commentaires

Publiez un commentaire