Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 16, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

4 Comments

Hervé Bourhis, du drame réaliste au supplément de Spirou

9 octobre 2008 |

Il s’adonne au drame réaliste dans Un enterrement de vie de jeune fille, l’histoire de pré-épousailles qui tournent mal, et convoque ses amis auteurs pour réaliser Fuego, le nouveau supplément de Spirou dont il est le rédacteur en chef. Hervé Bourhis, 34 ans, aime jongler avec les genres, croquant des super-héros dans la piquante série Comix Remix et des vikings dans Ingmar (une saga cocasse dessinée par Rudy Spiessert), ou s’attaquant à l’histoire de la musique avec Le Petit Livre rock.

enterrement_herve.jpg

Pourquoi raconter un enterrement de vie de jeune fille qui tourne mal ?

Cela m’a été inspiré par ce qui est arrivé à l’un de mes amis : comme Anne dans l’album, il a été kidnappé dans une rue à Paris par des gens portant des cagoules. Il s’est ensuite retrouvé dans une maison à la campagne, obligé de faire une série de gages extraordinaires en lien avec le passage à l’âge adulte.

enterrement_vie_02.jpgPourquoi prendre une femme pour héroïne plutôt qu’un homme ?

Il existe de nombreuses histoires de garçons en vadrouille, mais beaucoup moins dont les personnages principaux sont des filles. À la base, je souhaitais même prendre un pseudonyme féminin pour signer le scénario. Et je voulais que l’album soit dessiné par une femme. Seulement je n’arrivais pas à me décider, et j’ai fini par le faire moi-même par souci de simplicité.

Pourquoi avoir opté pour un traitement plutôt réaliste ?

Cela faisait longtemps que je n’avais pas dessiné d’aires d’autoroutes ou de centres commerciaux, et j’avais envie de le faire. La banalité et l’ingratitude des choses m’intéressent. J’ai grandi dans une banlieue pavillonnaire où le seul lieu culturel s’appelait Auchan ! Ce qui est la réalité de beaucoup de monde…

L’histoire commence de façon légère, avant de virer au drame…

On peut même dire qu’elle est carrément glauque à la fin. J’aime surprendre mes lecteurs, les déstabiliser. Un enterrement de vie de jeune fille est une pièce en trois actes, qui oscille du thriller à la comédie puis à la tragédie. Je ne voulais pas d’un livre confortable, d’ailleurs la forme – mon graphisme, que certains disent agressif – colle bien au fond.

fuego.jpgComment vous êtes-vous retrouvé à la tête du supplément trimestriel plus adulte de Spirou ?

Frédéric Niffle, le rédacteur en chef du magazine, m’a proposé de gérer huit pages en totale liberté, sans aucune contrainte ou ligne éditoriale précise. J’aurais été crétin de refuser ! J’ai réuni des auteurs que j’aime, déjà bien occupés, comme Lewis Trondheim, Jean-Yves Ferri, Sébastien Lumineau… Le premier numéro a pour thème la forêt de Brocéliande. Le deuxième s’attaquera aux années 80 (avec une couverture d’Aude Picault et une double page centrale réalisée par Émile Bravo), et le suivant à Matt Groening, le créateur des Simpsons.fuego_extrait.jpg

Pourquoi l’avoir appelé Fuego ?

C’est une private joke : plus jeune, la Renault Fuego était ma voiture de course préférée…

Qu’avez-vous sur le feu ?

La série Comix Remix ne s’est pas assez bien vendue pour continuer sous sa forme initiale. Mais j’aimerais consacrer à chaque héros un album dessiné par un auteur différent. En 2009, je publierai deux Aire Libre chez Dupuis : Piscine Molitor, une biographie romancée de Boris Vian, dessinée par Christian Cailleaux, et Hélas avec Rudy Spiessert, qui se déroulera en 1910 pendant la grande inondation de Paris. J’ai aussi scénarisé une chronique contemporaine pour Christian Durieux, à paraître chez Futuropolis. Et puis je travaille à un album que je réaliserai intégralement, mais je préfère ne pas en dire plus pour le moment !

Propos recueillis par Laurence Le Saux

_________________________________________________________________

Un enterrement de vie de jeune fille Par Hervé Bourhis. Dupuis, 11,50 €.

_________________________________________________________________

Images © Dupuis

09_enterre.jpg29_enterre.jpg

Commentaires

  1. Hervé Bourhis alterne le bon et le moins bon. « Un enterrement de vie de jeune fille », fait partie du moins bon.

  2. Hervé Bourhis alterne le bon et le moins bon. « Un enterrement de vie de jeune fille », fait partie du moins bon.

Publiez un commentaire