Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 1, 2022















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Histoires courtes

2 novembre 2022 |
SERIE
Histoires courtes
ALBUM
Histoires courtes
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
19.99 €
DATE DE SORTIE
02/11/2022
EAN
2413049045
Achat :

JUNJI_ITO_Histoires-courtes_001-272.inddDécidément, depuis que Mangetsu (collection manga de Bragelonne) a remis au goût du jour le travail de Junji Itō, les sorties ne cessent de s’enchaîner, chez eux et chez Delcourt/Tonkam. Ainsi, après les classiques Spirale et Gyo, puis l’adaptation de La Déchéance d’un homme, ce mois de novembre 2022 est synonyme de double sortie chez l’éditeur : Raspoutine le patriote, une série politique en 6 tomes écrite par Takashi Nagasaki (20th Century boys, Billy Bat…), jusqu’alors restée inédite en France, ainsi que l’ouvrage qui nous intéresse ici.

Regroupant des histoires courtes de celui qui est maintenant considéré comme l’un des grands maîtres contemporains de l’horreur, ce recueil de 10 nouvelles saura satisfaire vos envies de frissons. Avec son grand format, son papier de qualité, sa jaquette réversible, ses nombreuses pages couleur (35 !) et son poster couleur recto verso, cet ouvrage de 272 pages est un assemblage de toute la bizarrerie et l’extravagance que l’on adore et que l’on recherche dans les titres de Junji Itō.

Au travers de 7 histoires personnelles et 3 autres empruntées à Edogawa Ranpo et Robert Hichens, il développe nombre d’idées dérangeantes, brillamment mises en scène. Atrocités visuelles, épouvante psychologique, body horror, mystères effrayants, paranormal… les chemins de l’horreur que l’auteur emprunte sont nombreux et diablement rocailleux !

En plus Des millions de solitaires, récit court et social dans lequel se développe une étrange affaire de cadavres cousus entre eux, du huis clos horrifique La Chaise humaine, du mythique Mystère de la faille d’Amigara ou de la morbide histoire familiale transcrite dans L’Enfant posthume, vous y trouverez notamment un chapitre dans lequel Junji Itō revient sur son rapport à Kazuo Umezz et à ses œuvres (Je suis Shingo, La Maison aux insectes…). En résulte un recueil réussi et complémentaire des deux épaisses anthologies de Chefs-d’œuvre parus chez Mangetsu.

ITO JUNJI TANPENSHU BEST OF BEST by Junji ITO © 2019 JI Inc./SHOGAKUKAN – Traduction : Jacques Lalloz

JUNJI_ITO_Histoires-courtes_001-272.indd

 

Publiez un commentaire